Nathalie Perrin-Gilbert, à l’hôtel de ville de Lyon – novembre 2018 © Tim Douet
Nathalie Perrin-Gilbert, à l’hôtel de ville de Lyon – novembre 2018 © Tim Douet

Lyon : des Insoumis lyonnais allument Nathalie Perrin-Gilbert

Nathalie Perrin-Gilbert, la maire du 1er arrondissement de Lyon, depuis 2001, est candidate à la mairie centrale en 2020. Dans une enquête Ifop-Fiducial publiée jeudi dernier, elle est créditée de 13 % des voix. Mais le soutien de la France Insoumise à sa candidature pose question. Certains groupes d'actions lyonnais de la France Insoumise ne la soutiennent pas.

Nathalie Perrin-Gilbert, la maire du 1er arrondissement de Lyon, depuis 2001, est candidate à la mairie centrale en 2020. Elle revendique le soutien de la France Insoumise.

Nathalie Perrin-Gilbert à 13 % dans notre sondage

Dans l'enquête Ifop-Fiducial, pour Lyon Capitale et Sud Radio, Perrin-Gilbert pointe avec 13 % à la 4e place, juste derrière le candidat de la droite, Etienne Blanc (14 %), mais largement devant la liste menée par la socialiste Sandrine Runel (6 %).

Dans un communiqué, plusieurs groupes d'action lyonnais de la France Insoumise expliquent qu'ils "ne soutiennent pas Lyon en Commun", le mouvement citoyen porté par Nathalie Perrin-Gilbert aux élections de 2020. Ces Insoumis s'en prennent notamment, dans un long communiqué, aux "pratiques autoritaires, manipulatrices et excluantes de Nathalie Perrin-Gilbert ainsi que ses mensonges et parjures à répétition".

Pas d'autre alliance à gauche

Pas question toutefois pour ces Insoumis de rejoindre d'autres listes de gauche, comme celle menée par la socialiste Sandrine Runel. "Nous ne nous retrouvons pas plus pour autant dans la grande soupe de l'"arc de gauche" qui va permettre à d'éternels retourneurs de veste de se refaire une virginité sociale et d'effacer leur passé derrière Gérard Collomb ou Emmanuel Macron", précisent-ils.

"Puisque la tambouille politique lyonnaise ne nous permet pas d'espace sain d'expression, nous concentrerons toutes nos forces dans ce qui semble être, dans la continuité des Gilets Jaunes, le plus important mouvement social de ces 50 dernières années, et appelons tou·te·s les citoyen·ne·s à nous rejoindre dans la lutte", concluent plusieurs groupes d'actions lyonnais de la France Insoumise.

Lire aussi : Municipales à Lyon : les candidats de Nathalie Perrin-Gilbert sont connus

3 commentaires
  1. En avant Simone - 20 janvier 2020

    Oh les vilains perdants.
    D'autre Insoumis sont têtes de liste pour NPG et apparemment ceux qui n'ont pas été retenus veulent lui faire un mauvais procès.
    Depuis plusieurs années que j’entends des horreurs sur les pratiques de NPG, j'ai été me renseigner pour savoir comment ça se passait en mairie du 1er. Quelqu'un d'aussi abominable devait avoir un turn over phénoménal dans ses équipes.
    Bilan des investigations : les quatre secrétaires de son cabinet sont en poste depuis plus de 10 ans ...
    Globalement elle est appréciée des services, elle est reconnue comme exigeante mais juste .
    Par contre ça se passe très mal pour ceux qui ne veulent pas bosser.

  2. TousAvelo - 21 janvier 2020

    "les quatre secrétaires de son cabinet sont en poste depuis plus de 10 ans ..."
    "Par contre ça se passe très mal pour ceux qui ne veulent pas bosser."

    Chaque démarche dans cette mairie d'arrondissement est un calvaire pour les administrés !
    D'où sortez vous ces informations ?
    Si une entreprise était dirigée comme cet arrondissement... non... laissez tombé c'est pas possible!

    1. En avant Simone - 26 janvier 2020

      Bonjour TousAvelo,

      Je sors ces informations des salarié.e.s de la mairie du premier arrondissement.
      Allez leur poser des questions, ils.elles sont charmant.e.s.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut