Le cardinal Philippe Barbarin, dans son bureau du diocèse, en mai 2015 © Tim Douet
Le cardinal Philippe Barbarin, dans son bureau du diocèse, en mai 2015 © Tim Douet

Lyon : Barbarin souhaite que les bénéfices de son livre sur l'affaire Preynat reviennent aux victimes

Le cardinal Barbarin, ex-archevêque de Lyon, a fait son mea culpa ce lundi 5 octobre sur RTL. Il souhaite que les bénéfices de son livre sur l'affaire Preynat, destinés au diocèse de Lyon, soient reversés aux victimes.

Le 1er octobre dernier, le cardinal Barbarin a sorti un livre intitulé "En mon âme et conscience", dans lequel il raconte de son point de vue l'affaire du prêtre Preynat, qui a agressé sexuellement de jeunes scouts entre 1962 et 1991. Le cardinal Barbarin, accusé d'avoir gardé le silence sur les agissements pédocriminels du prêtre, a été relaxé début 2020. Dans son livre, il reconnaît avoir "manqué de courage" sur l'affaire Preynat : "Avec le recul, je m'en veux de ne pas l'avoir interrogé davantage. [...] J'ai eu tort."

Invité par RTL ce lundi 5 octobre, l'ex-archevêque de Lyon a fait son mea culpa : "Je ne suis pas coupable de ce dont on m’a accusé, ça ne veut pas dire que je n'ai pas commis d’erreur. Je suis responsable de tout ce que j’ai dit et fait. La première fois où une victime est venue me voir, on avait des faits précis. Pourquoi je l’ai pas fait avant ? C’est une erreur."

Lire aussi : Procès Barbarin à Lyon : les clés pour décrypter le débat juridique

A l'occasion de la sortie du livre, le président de l’association Parler et Revivre, Olivier Savignac, avait demandé à ce que les bénéfices soient reversés aux associations de victimes. Toujours sur RTL, le cardinal Barbarin a expliqué que les droits d'auteur revenaient au diocèse de Lyon : "C’est au diocèse de Lyon de voir […] Aujourd’hui le diocèse de Lyon a beaucoup à indemniser les victimes […] Si le diocèse prend cet argent pour cela, ce sera très bien."

Depuis le procès, le cardinal Barbarin a quitté Lyon pour devenir aumônier pour le diocèse de Rennes. Le prêtre Preynat, lui, a été condamné à 5 ans de prison ferme en mars dernier (lire ici).

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut