(Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Les Hospices civils de Lyon obtiennent 2,85 millions d'euros pour développer un traitement contre les bactéries antibiorésistantes

Un projet des Hospices civils de Lyon reçoit 2,85 M€ pour développer la phagothérapie.

Pour développer un traitement innovant contre les bactéries, sans passer par des antibiotiques, les Hospices civils de Lyon ont obtenu un financement de 2,85 millions d'euros. L'expérimentation fait partie des 11 projets retenus dans le cadre de l’appel à projets «  Antibiorésistance  : comprendre, innover, agir  » piloté par l’Agence Nationale de Recherche et lancé par le gouvernement.

Ce projet est dédié à créer un traitement grâce à la phagothérapie. Cette méthode utilise des virus, appelés bactériophages, pour s’attaquer spécifiquement aux bactéries et de les détruire sans danger pour les cellules humaines. Car aujourd'hui les bactéries sont très majoritairement traitées avec des antibiotiques, auxquelles elles deviennent résistantes. "De plus en plus de patients présentent des infections liées à des bactéries multi-résistantes", expliquent les HCL.La recherche de traitements alternatifs devient un enjeu de santé publique.

Le projet est porté depuis 2017 à l’hôpital de la Croix-Rousse par le professeur Frédéric Laurent, microbiologiste et chef de service de  Bactériologie au sein de l’Institut des Agents Infectieux, et le professeur Tristan Ferry, infectiologue et chef de service adjoint du service des Maladies Infectieuses et Tropicales. Le programme, appelé PHAGEInLYON, veut développer l'accès à la phagothérapie pour en impasse thérapeutique. 26 patients ont été traités.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut