Bruno Marie Duffé

Les évacués de Gerland cherchent une nouvelle solution de logement

Evacués d'un squat boulevard Yves-Farge (Lyon 7e), le 14 avril dernier, près de 160 personnes logeaient temporairement dans un local industriel à Décines, solution trouvée par la coordination urgence migrants. Le bail prend fin au 1er juin.

Près de 160 personnes, principalement des demandeurs d'asile déboutés ou dont le dossier est en cours d'étude, vont se retrouver à nouveau à la rue ce lundi.

Venant majoritairement du squat du boulevard Yves-Farge, près de Gerland (Lyon 7e), évacué le 14 avril dernier, ils ont été accueillis, dans un premier temps, dans un local à Fourvière, avant que le père Bruno-Marie Duffé, vicaire épiscopal de l'Eglise catholique de Lyon et la coordination urgence migrants, dont il est animateur, ne trouvent une solution plus pérenne.

C'est à Décines, dans un local industriel, que ces personnes ont été accueillies à la fin du mois d'avril, pour un bail d'un mois. "Cette solution nous donne un mois pour nous retourner, nous avait indiqué le père Bruno-Marie Duffé à l'époque. Le bâtiment doit être vendu ensuite, donc il faudra trouver une autre solution."

Le bail de ce local se termine donc ce lundi 1er juin et la coordination urgence migrants appelle à la mobilisation citoyenne pour trouver une solution de relogement, évoquant "l’absence d’accompagnement social pour les centaines de migrants, demandeurs d’asile, déboutés après le refus des instance gérant l’asile en France, étrangers malades, femmes avec enfants en bas âge ou enfants scolarisés".

"La seule proposition faite par les pouvoirs publics consiste en un retour aidé au pays d’origine, regrette la coordination. Ce qui ravive les inquiétudes et les menaces du plus grand nombre car on ne choisit pas de fuir son pays et de devenir migrant."

à lire également
bouchon trafic urbain
L'autoroute qui passe en plein coeur de Lyon depuis des années va, petit à petit, être transformée au boulevard urbain. Les travaux ont commencé. Le tunnel de Fourvière sera notamment fermé dans le sens Marseille-Paris les nuits de la semaine prochaine.
1 commentaire
  1. juanpaolo - 31 mai 2015

    C'est à nous tous, citoyens, de soutenir la Coordination Urgence Migrants pour contraindre l’État à appliquer la loi en réquisitionnant des locaux vacants qui pourraient être utilisés

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut