Les camions arrêtés dans les Alpes, fin juillet

A partir de la fin du mois de juillet, les camions de transit au tonnage supérieur à 7,5 tonnes ne pourront plus circuler librement dans les Alpes, en cas de pic de pollution.

Le préfet a prévenu la presse lyonnaise ce matin. Il signera prochainement l'arrêté encadrant l'interdiction de circulation des camions inférieurs à Euro IV dans les Alpes, en cas de pic de pollution. Concrètement, il donnera ainsi les moyens aux préfets de Savoie, de Haute-Savoie et au préfet de la zone de défense sud-est d'interdire, dans la limite de 20 jours par an, la circulation des "véhicules routiers transportant des marchandises d'un poids total autorisé en charge (PTAC) de plus de 7,5 tonnes (…) de classe euro inférieure ou égale à III en transit dans la vallée de l'Arve et/ou dans la « Zone urbaine des Pays de Savoie » et la vallée de la Maurienne". Ces mesures pourront être prises en cas de dépassement du seuil d'alerte pour la pollution de l'air dans ces départements, c'est-à-dire les jours où la concentration en particules fines dans l'air sera supérieure à 80 microgrammes en moyenne sur 24 heures.

à lire également
Marjorie Musy est docteure en génie civil et directrice de recherche au Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema), un établissement chargé de conseiller les politiques publiques des collectivités territoriales.
1 commentaire
  1. Collombitude - 3 juillet 2014

    C'est vrai que la vallée de la Maurienne, débarrassée de ses usines polluantes (mais plus de boulot..) est très sensible à la pollution, comme toute vallée. Cette décision va dans le bon sens, mais comme d'hab, on ne nous dit pas tout, voilà un bon argument pour le TGV Lyon Turin. Je vous le dis , on le connaît, Carenco est un malin, un fin politicard, encore plus malin que Collomb!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut