Eau du robinet. Crédit : Wikimedia Commons

La Métropole de Lyon suspend les rejets d’une usine de cosmétiques

Les messages d’alerte d’habitants du 8e arrondissement ont poussé la Métropole de Lyon à suspendre les rejets, dans le réseau d'assainissement de Lyon, de l’usine de cosmétiques Isaltis. Une forte odeur d’ammoniaque indisposait les riverains.

Eu égard au principe de précaution, la Métropole de Lyon a mis un coup d’arrêt aux rejets effectués dans le réseau d’assainissement par une entreprise de cosmétiques installée dans le 8e arrondissement de Lyon. Le 19 octobre, des habitants de la rue Delorme avaient alerté les services de la Métropole sur la présence dans leur immeuble "de fortes odeurs irritantes" après des inondations survenues dans leurs parkings et leurs caves. 

Sur place, les analyses menées par la collectivité et les services de Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) ont alors révélé "une teneur en ammoniac anormale". Un défaut structurel du réseau où transitent les effluents industriels serait probablement à l’origine de cet incident selon la Métropole de Lyon, qui a donc demandé au site industriel situé à proximité et qui utilise de "grandes quantités de substances chimiques" de "cesser immédiatement ses rejets dans le réseau d’assainissement".

Durant cette interruption, la société Givaudan-Lavirotte, rachetée Isaltis, devra "réaliser les diagnostics et opérations nécessaires à la mise en conformité de son installation" souligne la collectivité. Elle pourra reprendre ses rejets industriels une fois que les normes de sécurité pour les habitants et l’environnement seront respectées.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut