Cantine
© Romain Perrocheau / AFP

Grève des cantines de Villeurbanne : l'ultimatum annoncé par la mairie

Ce mardi 17 mai, la mairie de Villeurbanne annonce un "vote de la dernière chance" pour mettre fin à huit semaines de grève dans les cantines scolaires de la ville.

Depuis huit semaines, les écoliers de Villeurbanne pique-nique en raison du mouvement de grève des agents qui souhaitent l'amélioration de leurs conditions de travail. Lors de l'assemblée générale du vendredi 13 mai et suite à la rencontre entre le maire de Villeurbanne et du bureau de la CGT la veille, un vote est proposé aux agents pour que la grève soit suspendue. Sur les 180 votants, les opinions sont extrêmement partagées : 90 vote pour, les 90 autres contre. Dans l'impasse, la mairie tente alors l'organisation d'un autre vote demain mardi 17 mai après avoir constaté : "une progression des votes depuis lundi en faveur de la levée de la grève - 198 votants contre sur 205 lundi 9 mai, 121 sur 192 mercredi 11 mai et 90 ce vendredi 13 mai-". La Mairie de Villeurbanne précise qu'il s'agit bien là d'une dernière chance, voir d'un ultimatum : "la Ville souhaite vivement que le vote permettra cette fois de débloquer une situation qui n’a que trop duré, faute de quoi, elle envisage de retirer l’ensemble de ses propositions."

"Au bout des engagements possibles"

Le communiqué de la mairie de Villeurbanne dirigé par Jean-Paul Bret précise que la ville "est arrivée au bout des engagements possibles, dans un contexte budgétaire qui la contraint à réduire ses dépenses." Il explique les avancées obtenues par les discussions avec les syndicats depuis le 22 mars dernier : "la création de 14 postes permanents en 2016 et une hausse de 15 % des effectifs de remplacement. Une augmentation du régime indemnitaire de tous les agents de catégorie C a été proposée lors de l’assemblée générale du 9 mai, conditionnée par la levée de la grève et par l’ouverture de négociations pour la signature d’un protocole d’accord instaurant un délai de prévenance en cas de grève."

En attendant de savoir si le vote de demain sera à même de débloquer la situation, des repas froids ont été prévus pour les élèves pour la journée de mardi. Cependant, en raison des mouvements de grèves nationaux annoncés, la mairie de Villeurbanne conseillent aux parents, souvent déconcertés par la longueur de la grève, de récupérer leur enfant entre 11 h 50 et 14 heures.

à lire également
Faire défiler vers le haut