Acte VIII, les Gilets Jaunes quittent la place Bellecour à 14h10 – © Aurélien Gourgeon

Gilets jaunes : un acte IX suivi à Lyon, avec quelques tensions

Environ 1500 personnes ont défilé dans les rues de Lyon, ce samedi 12 janvier, pour l'acte IX du mouvement des Gilets jaunes. Si l'hommage aux personnes blessées et décédés depuis le 17 novembre s'est déroulé dans le calme, des heurts ont éclatés par endroits sur les quais de la Presqu'île. Les forces de l'ordre protégeaient le coeur de ville commerçant en ce premier samedi de soldes.

Après les premiers cortèges matinaux, place aux grandes manifestations de l'après-midi. Les quelques centaines de manifestants qui se sont réunis au fil de la matinée devant les palais des Sports de Gerland (lire ici) lancent leur cortège peu après 14 heures. Cette mobilisation doit rendre hommage aux Gilets jaunes blessés et décédés. Les manifestants défilent en silence alors que certains ont des fleurs dans les mains. Des cercueils sont dessinés sur certaines banderoles. Le bourdonnement de l'hélicoptère de la gendarmerie, qui supervise du ciel le dispositif policier, se fait entendre au dessus des têtes.

Samedi de soldes

Après le passage du pont de la Guillotière, les premiers gaz lacrymogènes se font sentir quai Jules Courmont, vers 15 heures, comme le rapporte Le Progrès. La circulation est coupée sur la Presqu'île, alors que les forces de l'ordre tentent de protéger le secteur de Bellecour et des rues commerçantes. Et pour cause, c'est le premier samedi de soldes après un mois de décembre perturbé commercialement par le mouvement des Gilets jaunes, ce qui n'a pas plût aux commerçants.

Interpellations musclées quai de Saône

Le cortège gagne ensuite le quai Saint-Antoine. Des feu de poubelles sont allumés, dans la rue de l'Ancienne préfecture notamment. Les tensions se cristallisent sur ce secteur, autour de 16 heures, avec des lacrymogènes tirées pour empêcher l'accès à la place des Jacobins. La police procède à trois interpellations musclées sur les quais de Saône, toujours selon Le Progrès. Le cortège éclate en petit groupe dans les ruelles du centre. Les manifestants de la place Bellecour sont repoussés vers les quais de Saône. Peu avant 17 heures, quelque 500 Gilets jaunes prennent la direction du pont de la Guillotière.

Tensions quai Gailleton

Aux Terreaux où un cercueil a été déposé, entouré de bougies, le cortège hommage aux manifestants blessés et tués a procédé à un lâché de ballon, ponctué d'une Marseillaise. Les organisateurs appellent à se disperser dans le calme. Ce n'est pas le cas partout. Devant l'hôtel Dieu, des heurts éclatent alors que des barrières de chantiers sont arrachées. La police charge. Des incidents se prolongent quai Gailleton. A 17h30, on compte plus de 10 interpellations dont une pour jet de cocktail dans le 2e arrondissement, rue Sala, note Le Progrès.

Mise à jour 19 heures : Continuant leur marche vers le sud, le long du Rhône, les manifestants sont parvenus jusqu'à l'échangeur de Perrache, vers 18 heures, et ont bloqué l'autoroute A7, coupée dans les deux sens. A Confluence, les voyageurs qui montent dans le tram sont systématiquement contrôlés alors que les forces de l'ordre ont repoussé les manifestants qui tentaient de bloquer le pont Pasteur. Peu avant 19 heures, la rue de la Barre était toujours bloquée pour les voitures. L'entrée de la rue Victor Hugo était protégée par les gendarmes mobiles et les CRS, alors qu'une centaines de manifestants discutait par petits groupes sur la place Bellecour. Il y aurait eu plus de 20 interpellations sur la journée.

à lire également
Les gilets jaunes étaient une petite centaine dans le centre de Lyon ce samedi. Après une tentative avortée de s'introduire au Printemps, une opération parking gratuit est en cours à l'hôpital Édouard Herriot, dans le 3e arrondissement de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut