Manifestation de Gilets jaunes à Lyon en janvier 2019 © Antoine Sillières

Gilets jaunes et Amphi Z : un samedi chargé en mobilisations à Lyon

Les gilets jaunes font leur rentrée ce samedi 7 septembre. Rendez-vous à 14h place Bellecour pour un acte 43, premier acte d'un mois de septembre annoncé "noir". En parallèle, une manifestation partira de la métropole contre l'expulsions des squats, et notamment l'Amphi Z.

C'est la rentrée aussi pour les gilets jaunes. Ce samedi 7 septembre, l'acte 43 réunira différents groupes de la région Auvergne-Rhône-Alpes à partir de 14h place Bellecour. D'après les différents événements Facebook, quelques milliers de manifestants sont attendus.Cette mobilisation doit marquer la reprise du mouvement après un été plutôt calme. A Givors, la mobilisation a déjà commencé. Comme à leur habitude, les gilets jaunes givordins se sont retrouvés ce matin sur le rond-point à proximité du centre commercial des 2 Vallées.

Un mois de septembre en noir et jaune. "L'été touche à sa fin. Pas la lutte. C'est la rentrée des clashs. On prépare son cartable (masque à gaz, lunette, pot de peinture, fumigène) et on reprend la route de l'école de la vie !", peut-on lire en guise d'introduction sur un événement Facebook. Un avant-goût de la manifestation nationale prévue à Lyon le samedi 14 septembre.

Ce sera donc un "septembre noir", placé sous le signe de la convergence des luttes. Aux côtés des gilets jaunes, le secteur public et les écolos seront de la partie avec plusieurs dates de mobilisations annoncées en septembre. En parallèle de la mobilisation des gilets jaunes, une manifestation est annoncée ce samedi contre les expulsions de squats. En particulier pour défendre l'Amphi Z, menacé d'expulsion depuis le 1er septembre dernier. Pour rappel, ce squat héberge depuis près de deux ans environ 200 migrants à Villeurbanne. Un cortège partira à 14h de la métropole jusqu'à la préfecture, "pour exiger un logement et des papiers pour tou.te.s" d'après le communiqué.

Villeurbanne  : un squat autogéré par les migrants

9 commentaires
  1. vieux caladois - 7 septembre 2019

    septembre noir : c'est un souvenir avoué ? super comme référence !!! cela en dit long sur ces gens ultra minoritaires et leurs soutiens

  2. JM Jundt - 7 septembre 2019

    Rappel que le Beaujolais recherche activement des vendangeurs.. Mais il faut TRA-VA-ILLER 😁 (J'omets les innombrables affichettes de propositions d'emploi sur la vitrine d'un commerce, d'une boulangerie d'un restaurant sur deux. Cette situation perdure depuis des mois et preuve est faite que ça n'intéresse pas les jaunes.. 😕)

    1. vieux caladois - 7 septembre 2019

      en effet ça commence lundi ! malgré plusieurs zones qui ont été grélées mais il y a en tout 15000 hectares...et en effet cela s'adresse aux gens qui ont besoin de travailler car les vendanges ne sont pas de tout repos et ne laissent pas le temps de brailler dans les rues...

    2. Abolition_de_la_monnaie - 7 septembre 2019

      Dans un monde monétaire, s'il n'y a pas de volontaire pour travailler sur un poste spécifique, c'est que le salaire n'est pas assez à la hauteur.
      Alors le système profite de la misère ailleurs et importe des "gens qui n'ont pas le choix".
      Un pur modèle d'esclavagisme, où il suffit de "mettre le prix". Idem pour toutes les mafias du monde : il suffit d'y mettre le prix.

  3. vieux caladois - 7 septembre 2019

    toujours les mêmes obsessions de l'aboli, aux mêmes propos toujours les mêmes réponses : alors, ici et maintenant (hic et nunc) on fait quoi ?

    1. JM Jundt - 7 septembre 2019

      👍

    2. Abolition_de_la_monnaie - 7 septembre 2019

      @VieuxCaladois, je vous ai répondu à cette même question sur un autre article lorsque vous m'avez posé la même question. Pourquoi vous n'avez pas répondu ?

      1. vieux caladois - 8 septembre 2019

        parce que comme d'habitude votre réponse était dans la virtualité et non dans la réalité et je le redis : croire que toutes les artères d'un réseau urbain sont équipées de pistes cyclables est un rêve...je vous mets au défi de vous promener dans une ville et de vérifier l'existence des panneaux M12 et de pistes cyclables desservant TOUTES les rues lors de feux de croisement

        1. Abolition_de_la_monnaie - 8 septembre 2019

          Vous vous mélanger bien les pédales non ? Que viennent faire ici les panneaux M12 alors que vous faisiez allusion précédemment au modèle économique et ses impasses, qui engendrent l'actualité de ce présent article ???
          .
          Vous avez été mis en échec avec votre comportement qui ne veut pas que les cyclistes passent au feu rouge pour tourner à droite et continuer leur chemin sur une piste cyclable (tout ça parce que ça vous fout la trouille lorsque vous êtes au volant), alors vous lancez un "défi" qui apportera quoi au débat ? Rien, sinon que je "perde" à mon tour et dont personne n'a rien à faire 🙂 car la systématisation des pistes cyclables n'est pas voulu par des décideurs corrompus à l'usage de l'automobile.
          Au final, les panneaux M12b (autorisation de continuer tout droit) - doivent être installé de partout où existe la configuration, et les panneaux M12A (autorisation de tourner à gauche), aussi. Il en va de l'harmonie de circulation et de la promotion des déplacements à vélo qui n'ont pas à attendre le bon vouloir de feux qui n'existent QUE parce que les voitures, bus, camions (polluants), sont des engins de mort.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut