Bâtiment squat villeurbanne
© Rémi MARTIN

Villeurbanne : expulsion en septembre pour les habitants de l'Amphi Z

Le squat de l'Amphi Z à Villeurbanne ne sera pas évacué avant le 1er septembre. Le Tribunal d'Instance de Villeurbanne s'est prononcé en faveur d'un sursis de quelques mois pour les migrants qui résident dans l'ancienne caserne de pompiers.

C'était ce qu'avaient réclamé lors de l'audience du 10 avril dernier les avocates des migrants Geneviève Seguin-Jourdan et Florence Alligier. Le squat de l'Amphi Z s'est vu accorder par le Tribunal d'Instance de Villeurbanne un sursis jusqu'au 1er septembre, date à laquelle les locaux de l'ancienne caserne de pompiers de Villeurbanne, au 12, rue Baudin, devront être vidés. Pour rappel, le site est occupé depuis bientôt un an et demi par 200 à 300 migrants venus d'Afrique et d'Albanie. La Métropole, propriétaire des lieux, souhaite entamer des travaux pour y bâtir le futur collège Cusset/Bonnevay, dont l'inauguration est souhaitée pour 2022.

"Encore une expulsion sans proposition de relogement"

Ce délai jusqu'à la rentrée prochaine était ardemment souhaité par la défense des habitants de l'Amphi Z. Les avocates avaient notamment mis en avant le danger des chaleurs estivales et la nécessité de permettre aux enfants qui y vivent de terminer leur scolarité. Si l'annonce peut être bien accueillie, du côté des soutiens des migrants, pas de triomphalisme, ces derniers évoquant "encore une expulsion sans proposition de relogement contrairement aux nombreuses promesses des autorités." Dernièrement, le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, affirmait que des discussions entre la Préfecture, la Métropole et la municipalité étaient en cours.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut