Gerland

Gerland se cherche un avenir

D'ici à dix ans, le quartier de Gerland devrait gagner 15 000 habitants. Pour attirer ces populations, le Grand Lyon cherche à le désenclaver, lui offrant des connexions à la Confluence. Gerland va, en tous cas, s'affirmer comme un pôle universitaire majeur de l'agglomération.

Un bus touristique pour faire découvrir aux journalistes lyonnais le nouveau Gerland. L'idée un peu saugrenue du Grand Lyon traduit bien l'incapacité pour cet immense quartier de sortir de son isolement et de sa faible attractivité. Malgré l'arrivée du métro B depuis une dizaine d'années, cela ne suffit pas : la vie refuse obstinément de s'y installer. Pourtant son potentiel est énorme : sur 700 ha, 200 à 300 ha sont mutables. Aujourd'hui peuplé de 25 000 habitants, il devrait compter 40 000 Lyonnais d'ici à dix ans.

Bon Lait et Nexans

Son enjeu : retrouver une dynamique en profitant de l'essor de la Confluence, son alter ego qui lui fait face, de l'autre côté du Rhône. Le maire de Lyon a d'ailleurs fait le parallèle entre les deux quartiers, celui qui faisait rêver les décideurs dans les années 90 et celui qui les hypnotise aujourd'hui, l'ancienne modernité et la nouvelle. "Un chantier de l'importance de la Confluence", compare Gérard Collomb, quand il s'agit de promouvoir la Zac Bon Lait. Une opération méconnue car cachée au milieu des friches industrielles. Et pourtant il a de la gueule cet îlot, à voir l'ossature des bâtiments qui prennent forme. Le Grand Lyon va lui adjoindre la Zac Nexans (3000 logements). Une opération rendue possible grâce à l'achat de terrain à la Sacvl.

Deux mailles nord/sud structurants

Ces programmes visent à combler un no-man's land, entre l'avenue Jean-Jaurès et les quais du Rhône. C'est là aussi que deux axes nord-sud vont s'affirmer pour drainer la circulation. Ces "mailles" - jargon d'urbanistes - devraient relier la place des Pavillons (vers le Ninkasi) à un futur coeur de quartier constitué autour de l'église Notre-Dame des Anges, proche de Bon Lait et de Nexans.

Trois ponts devraient à l'avenir enjamber le Rhône vers la Confluence, dont celui des Girondins. De quoi conforter un pôle sud de la ville. Dans leur prolongement, des axes vont s'affirmer pour traverser de part en part ce bout du 7e, en direction du 8e et de la Part-Dieu, facilitant les flux est/ouest. "Il y a trop de liaisons nord/sud, ce qui empêche de trouver des centralités", analyse un expert du Grand Lyon.

Desserte et pôle universitaire

Présentant ces Zac, le maire de Lyon souhaitait aussi faire la démonstration que diverses actions de la ville participent d'un même plan global pour réhabiliter Gerland. Dans les années qui viennent, le quartier va s'affirmer comme un pôle de recherche et universitaire majeur de l'agglomération. Il compte déjà les deux écoles normales supérieures (lettres et sciences), et l'université Lyon 1. Avec le développement de Biopôle, l'arrivée de l'lnstitut de recherche technologique (sur le parc relais actuel, soit à quelques pas du stade) et du Centre de recherche avancé, une nouvelle étape est en passe d'être franchie. D'autant que le quartier, complètement cerné et enclavé par les sites industriels, va gagner en desserte, grâce au prolongement du métro B à Oullins (2013), celui du tramway T1 à Debourg (2014) et peut-être la construction du TOP, un peu plus au sud. A observer cette dynamique, on se dit qu'il ne manque finalement qu'un Grand Stade, en proue du 7e, pour définitivement lancer Gerland...

Crédit photo maquette : ASYLUM

à lire également
Gérard Collomb
Après l'annonce de sa candidature aux élections municipales à Lyon en 2020, ce lundi, Gérard Collomb a assuré qu'il demeurerait ministre de l'Intérieur à part entière jusqu'à l'été prochain. Un position difficilement tenable, selon ses opposants politiques. D'autant que l'ex (et futur ?) maire de Lyon semble déjà concentré sur son retour. 
11 commentaires
  1. Lyonnaise - 12 mai 2010

    Bonne initiative du Grand Lyon. Gerland devient, progressivement, un vrai lieu de vie.Le projet Confluence, la prolongation du métro B, du tram T1 sont autant de gages de la 'seconde vie' promise à quartier. Cela s'inscrit dans une dynamique déjà positive pour Lyon et son agglomération. Un classement vient de la consacrer ville la plus attractive de France, devant Lille et Marseille. (Lyon en 9ème position en Europe!)

  2. Françoise C - 12 mai 2010

    Un beau projet pour Gerland et pour les lyonnais ! Enfin, plus de vie dans ce quartier !On ne peut que saluer ce projet !

  3. lyonnais - 12 mai 2010

    Chère Lyonnaise,Que vient faire le Grand Lyon dans cette affaire de faire de Gerland un vrai quartier de vie ?L'innitiative en revient plus à une ancienne municipalité qui il y à dans les années 90 a tout fait pour que ce quartier (le qartier de Romain Blachier) soit connecté à tout le reste de l'aglo par le métro.Pas comme vous êtes entrain de le dire idiotement avec le projet Confluence où là l'erreur majeure de l'équipe municipale actuelle Lyonnaise est d'avoir voulu y mettre un petit tram nommé désir comme si on jouait au jeu Sims. Sauf que que la on joue pour de vrais et le quartier Confluence est parti pour des lustres pour etre encore derrière les Voûtes de Perrache, isolé.Pour en revenir à Gerland, bien sûr que l'avenir du Sud de notre ville est de ce côté car il se situe à 10 minutes de la Part Dieu et à 15 minutes de Bellecour avec le métro, c'est un quartier aussi qui à plein d'avenir parceque nous ne sommes pas aller contre la voiture. Tout ceci à une seule condition est que le president actuel du Grand Lyon ne retienne pas le tracé court du TOP qui casserait à jamais la physionomie de l'entrée Sud de notre ville.Voyez vous un pont de plus de 3 kms de long à une hauteur asser élever passé haut dessus du port H. Herriot ?(ceci sans accès entre la Saulaie et le jonction avec L. Bonnevay). Moi pas. Je présise que nous l'aurions à vie et les érreurs du centre de Perrache se reproduirait ici sur Gerland.Car l'avenir de Lyon est autant du côté de la Part Dieu que du port E. Herriot ou dans 20/30 ans ce site pourrait devenir une nouvelle HafenCity un peu comme celle d'Hambourg en Allemagne.Vous nous parlez du pronlongement du T.1 entre Perrache et Debourg. Mais qui va s'amuser à descendre à Debourg et attendre un tram pour aller au centre commercial de la Confluence ? Pas beaucoup de personnes à mon avis, ce n'est que mon avis mais quand vous avez un changement pas agréable à faire vous n'y aller pas, non?Savez vous qu'à Debourg, si je ne me trompe pas quand on a fait passer le métro en sous sol au niveau de la station Debourg on avait fait un petit passage dessous cette dernière (un peu sur le style de Saxe-Gambetta) pour y faire passer un jour le terminus ou pas de la ligne A du métro venant de la pointe de la Presqu'île.Et comme le dise les gones pour Gerland mais aussi certains politique qui on une vision sur le très long terme, le grand stade doit se faire à Gerland.

  4. Lyonnaise - 13 mai 2010

    Concernant le tram : -La création de la ligne T2, puis T3 & T4 ont rencontré un succès non démenti en matière d'accessibilité et de desserte de quartiers déjà fortement urbanisé. Pourquoi ce mode de transport doux ne serait pas adapté à la Confluence ?Concernant le projet confluence -La Confluence va permettre de de valoriser les berges de Saône, et, enfin d'en faire un trait d'union entre le centre ville et la Confluence sans se heurter à l'obstacle de Perrache (et oui, vous savez, les gens circulent aussi à pied et en vélov...) -La seule présence de l'hôtel de région, et donc de tous les fonctionnaires des service régionaux dans ce quartier va d'ores et déjà permettre de dynamiser cette zone, d'attirer d'autres investisseurs et d'assurer des recettes pérennes aux commerçants/enseignes souhaitant s'y installer.Evidemment, ce sont des projets, qui, quant on est obnubilé par le tout-voiture ou qu'on ne considère pas le tram comme un transport en commun peuvent paraitre lointains.Personnellement, ayant longuement étudié ce projet et ayant même envisagé de m'installer à la Confluence, me rendant frequemment dans cette zone, je peux vous assurer qu'il ne s'agit pas, comme vous le sous-entendez de bricolage, mais d'un vrai projet urbanistique ambitieux et réaliste.

  5. lyonnais - 14 mai 2010

    @Lyonnaise,Déjà manque de pot pour vous, je n'ai pas de voiture mais je ne suis pas comme certains(es) anti voiture. Vous habitez peut-être Lyon centre pour dire qu'il faut faire attention à l'usage de la voiture. Mais coment font les personnes habitants la lointaine banlieu voir les 8 département Rhône-Alpins sans voiture ? Notre ville rayonne à plus de 200 kms autour d'elle.Vous trouvez que les plans d'urbanisme au confluent ont été bien pensé moi pas avec une seule voie de garage pour petit village qu'est devenu le cours Charlemagne ?. Comme disait Dutronc, 30 mille nouveaux habitants et moi et moi (non je n'habite pas la Confluence)Où voyez-vous que parle du T2, T3 ET T4 et que viennent t-ils faire au sujet d'un article sur Gerland. Mais comme vous en parlez et que vous dites que c'est un moyen de transport adapter à des zone très urbanisés, soit mais pas quand il vient en plus d'un moyen de transport existant comme en Presqu'île, où avez vous vu que l'on cassait le tronc d'un arbre pour assayer d'en replanter un par dessus, ça ne marche jamais. Le metro arrive déjà à Perrache, il suffisait de faire son prolongement jusqu'à la pointe de la Presqu'ile, c'est sûr que les travaux aurait mit plus de temps mais cela aurait été des installations pérennes comme vous aimez le dire et pas du bricolage. Le hypercentre de Lyon est bien entre Bellecour et les Terreaux que je sache et pas Berthelot ou l'axe Marseille/Liberté.Vous parlez aussi du centre commercial de la Confluence et qu'il n'aura aucune difficulté pour travailler avec les nouveaux arrivants et personnels travaillant sur le secteur, OK je vous l'accorde mais avez vous vous les problème des commercants de la Soie qui eux ne travaille pas comme ils veulent. Des affaires ont déjà fermés, là-bas. A la confluence se sont pas moins de 80 boutiques tout confondu qui sont annoncés et désolé pour vous avec des accès plus que réduit car tout le monde ne va pas faire un détour par les quai de Saône venant de la République/Victor Hugo/Carnot. J'oubliais, tout le monde ne fait pas du vélo pour aller s'acheter une télé ou autre chose.Pour ce qui est de l'accèssibilité au niveau du tram est bien même très bien mais comment pourrait-il en être autrement avec les nouvelles lois sur l'accéssibilité. La ou les choses se gâtent se sont les transfères entre les différents modes de transports (bus,tram et métro).Maintenant pour en revenir à Gerland, que pensez-vous du tracè court due l'éventuel tronçon du TOP si il passait au dessus du port E. Herriot et qui viendraitcasser à tout jamais la physionomie du quartie et de la porte Sud de Lyon quand l'on arrive par le périph (Grenoble ou la vallé du Rhône), bien où pas bien pour vous?

  6. lyonnais - 15 mai 2010

    coucou el secundo lyonnais.

  7. Bernard - 17 mai 2010

    Bonjour Pour animer Gerland, il faudra créer des voies nouvelles partageant les trop grandes parcelles actuelles en ilots plus petits, puis construire. Il faudra aussi des percées nouvelles à travers le faisceau des voies ferrées vers le 8ème arrdt, des ponts et passerelles vers la confluence (c'est envisagé) et un pont (qui n'est pas annoncé) vers Oullins Egalement, créer des rez-de-chaussées commerciaux (qui ne soient pas QUE des banques et des assureurs) Mais le départ de l'OL hors du stade de Gerland risque de porter un mauvais coup au quartier.

  8. lyonnais - 17 mai 2010

    cher webmaster, Il faut m'expliquer comment ce fait-il qu'il puisse y avoir deux lyonnais enregistrer alors que deouis quelques temps, il faut s'inscrire et quand je l'ai fait, vous m'avez dit que ce pseudo 'lyonnais' était libre. C'est à ne rien comprendre, SVP, pouvez m'expliquez le pourquoi ? Et me dire comment le 'lyonnais' du 15/05/2010 de 17:19 à pu poster son message alors que son message vient après le miens.

  9. lyonnais - 17 mai 2010

    Bernard, En ce qui concerne les 'évantuels ponts' pour rejoindre la confluence cela rique de plus ressembler à des ponts autoroutiers affreux qui passeront par dessus l'autoriute et qui risque de défigurer énormément l'avenue Leclerc côté 7 ème Arrondt un peu comme celui du pont Morand et de la place Liautey (une grosse bosse) autan dire un frein au développement aussi bien des deux côtés du Rhône. Ce qui est sûr c'est que si il n'y a plus l'OL à Gerland, cette partie aura bien du mal à revivre par la suite.

  10. Bernard - 17 mai 2010

    Lyonnais, ça risque, mais c'est un défaut qui sera peut être évité : ce n'est pas parce qu'on a fait une fois un pont affreux (Morand) que tous les autres ensuite le seront.

  11. lyonnais - 17 mai 2010

    Bernard, Pour le pont des Girondins, si ça sera comme cela car quand on est obliger de faire son enprise côté confluent à l'interrieur des terres au sein du Marché Gare et que automatiquement côté rive gauche (Lyon 7 ème) on sera obliger de faire arriver son emprise en hauteur et c'est pareil pour la passerelle. Nous aurions pu faire autrement si le maire actuel de Lyon avait fait l'aussature que M. Barre avait lancé avec le projet confluence pour que les ponts partent de quai à quai mais hélas c'est trop tard pour ce pan de ville.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut