faits divers
© Tim Douet

Fin de l'enquête dans l'affaire du crâne découvert près de Lyon

Les analyses reçues par les gendarmes de Givors confirment les premières constatations. Le crâne découvert à Loire-sur-Rhône le 23 mars dernier aurait plusieurs dizaines ou centaines d'années. 

Le 23 mars dernier, durant une opération de nettoyage des bords du Rhône, un squelette de taille adulte et un crâne ont été découverts à Loire-sur-Rhône. Alors qu'ils cherchent des déchets, vers 9 heures, le long du ruisseau Siffet, à proximité de la Via Rhôna, l'un des bénévoles tombe sur un vieux sac plastique rempli d'ossements. 

Selon le Progrès, les gendarmes de Givors ont reçu les conclusions des analyses de ce squelette. Le crâne aurait plusieurs dizaines, voir peut-être centaines d'années et n'aurait pas de trace de coups ou autre. Pour le reste des os, ils seraient d'origine animale. L'affaire du crâne et du squelette est donc classée. Demeurera le mystère de leur arrivée sur les bords du Rhône.

à lire également
À la fin du XIXe siècle, Londres est terrorisé par le spectre de Jack l’Éventreur. Dans le sud-est de la France, un homme tue et viole, lui aussi, en série. Cependant, contrairement à son homologue londonien, il sera identifié et arrêté par la police.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut