Illustration fait-divers

Explosions, affrontements, incendies : nuit de calvaire à Lyon

Après plus d'un mois marqué par de nombreuses détonations durant les nuits, cette soirée du 14 juillet s'est transformée en calvaire dans plusieurs villes de l'agglomération.

Depuis le déconfinement, de nombreuses détonations à cause de pétards ou tirs de mortiers sont entendues dans plusieurs villes de l'agglomération de Lyon. Mais ce problème de tranquillité récurent a franchi un nouveau cap durant les nuits du 13 au 14 juillet et du 14 et 15 juillet. L'arrêté préfectoral interdisant de vendre ou de posséder des pétards et feux d'artifice sur la voie publique entre le 11 et 15 juillet n'a pas changé la donne.

Rares sont les habitants de l'agglomération de Lyon à avoir pu dormir sans être réveillés par les détonations durant la dernière nuit. Que ce soit dans le centre de Lyon, notamment le 3e et 8e arrondissements, les berges ou Confluence, de nombreux feux d'artifice amateurs ont été tirés. Certains groupes de jeunes s'en sont pris au mobilier urbain, bacs à verre, voire voitures dont on ignore le nombre incendié.

Le constat est identique dans la première et la deuxième couronne. "On a même vu des enfants de moins de dix ans allumer des pétards qui pouvaient leur arracher les mains dans des quartiers bourgeois", confie un policier à Lyon Capitale. À Bron, Rillieux, Villeurbanne ou dans le 9e arrondissement de Lyon, des affrontements ont été relevés avec parfois intervention de la police qui a répliqué avec des gaz lacrymogènes lorsqu'elle était ciblée par des jets de projectile.

Ce mercredi matin, à l'image d'autres jours marqués par la multiplication des détonations, l’extrême facilité pour acheter des pétards, mortiers ou feux d'artifice interroge. Début juillet, la maire de Vénissieux, Michèle Picard avait adressé un courrier au Premier ministre lui demandant "d’interdire la vente de ces articles aux personnes qui n’ont aucune compétence professionnelle (ni certificat de qualification ni agrément préfectoral) dans le domaine de la pyrotechnie", espérant une mesure qui permettrait de limiter la possibilité d'achat en ligne. Il suffit encore de quelques clics pour trouver un mortier d'artifice avec une dizaine de munitions pour moins d'une soixantaine d'euros. "Il crame de l'argent et notre temps avec la bénédiction de certains parents qui n'y voient pas le mal", confie amer un policier.

Face à une tendance qui est apparue bien avant la nuit du 14 juillet, une interrogation demeure : ces détonations vont-elles continuer durant tout l'été ?

à lire également
Un homme d'une trentaine d'année a été interpellé mardi à Villeurbanne après avoir tenté d'échapper à la police. Sans permis, il a refusé de s'arrêter à un contrôle de police, il a pris la fuite avant de percuter un véhicule avec notamment 2 enfants à l'intérieur.
12 commentaires
  1. Modéré
    Erik69 - 15 juillet 2020

    Une agglomération de Lyon en décomposition communautariste,violence et immigration massive, on va comprendre notre douleur pendant 6 ans avec ces maires d'extrême gauche.

    1. Modéré
      Gaë De Lyon - 15 juillet 2020

      Comme ça me fait plaisir votre haine contre les écolos... Vous ne pouvez rien faire, à part partir 😀

      1. Modéré
        JANUS - 15 juillet 2020

        Il crame de l'argent et notre temps avec la bénédiction de certains parents qui n'y voient pas le mal" Le nouveau monde !

        1. Modéré
          Abolition_de_la_monnaie - 15 juillet 2020

          Non, ce que vous décrivez, c'est "l'ancien monde", qui fait des feux d'artifices, qui fait se promener des avions pour le plaisir, etc 🙂

      2. Modéré
        JANUS - 15 juillet 2020

        Rab

    2. Modéré
      Abolition_de_la_monnaie - 15 juillet 2020

      Les soldats du RN sont "en marche" ? 😀

      Aucune immigration massive, des emplois dans le BTP que les "bons français" ne veulent pas le tout organisé par "les plus riches" qui ont intérêt à mettre en concurrence les êtres humains dans la misère...
      Sacrés anciens des colonies...
      Les mêmes qui se plaignent de la situation d'aujourd'hui, sont ceux qui ont saboté depuis le début "les mêmes chances pour tous".

      Et à par ça ce serait de la faute des écolos qui viennent d'arriver au pouvoir ? 😀

      La solution est dans les connaissances, dans une éducation (apprentissage) d'excellence pour tous, et dans la conscience que notre système économique est "la guerre économique", donc, ne pas en attendre de la paix.
      Ou changer de système économique.

      1. Modéré
        Moz69001 - 15 juillet 2020

        La douleur est plutôt en ce moment avec les conséquences dela politique des prédécesseurs

    3. Modéré
      Noodles1 - 15 juillet 2020

      Cette France c'est juste la France des lâches, celle des abstentionnistes. La France de ceux qui passent leurs temps a fustiger ceux qui ne font rien mais ne sont même pas capables d d'aller voter. Les français sont forts pour la ramener mais dès qu ont leur propose de changer les choses il n est a plus personne. Allez les lâches pensez bien à vous planquer le jour des élections, vous serez en forme pour la ramener le lendemain...

  2. Modéré
    ines perret - 15 juillet 2020

    Pas idiot de préciser "dans des quartiers bourgeois", vous risquiez la porte et moi de réfléchir 🙂

  3. Modéré
    JANUS - 15 juillet 2020

    On va bientôt les entendre prêcher des mesures écologiques. Excuser les cyclistes et les trottinettes sur les trottoirs, prendre l'avion pour se faire tatouer en Asie du sud-est….L'aventure écolo-bobo....Allo quoi !

    1. Modéré
      Abolition_de_la_monnaie - 15 juillet 2020

      En attendant, les blessés graves sont les cyclistes (comme l'info sur Lyon ce matin),
      les mesures écologiques sont bénéfiques à tous et pas seulement "à ceux qu'on donne du fric",
      et les aéroports sont soutenus par tous les autres groupes politiques, sauf les écologistes.

  4. Modéré
    POPOLON69 - 15 juillet 2020

    En attendant, les municipalités et la préfecture doivent la sécurité et respect de la loi. c'est de la politique et du régalien. Aux personnes qui on eu la vocation de ce présenter et être élu de faire en sorte que nous vivons tranquillement. Ils n'auront pas de temps d'adaptation, car la situation, hélas (point de deal de partout dans l'agglomération, incivilité a ces points quand on voit l'état du quartier le matin, l'écologie est bien loin) est bien présente, on n’est pas au temps de réagir ils doivent agir rapidement. Pour la circulation entre véhicule motorisé, les vélos et autre nouveau moyen de locomotion respectons le code de la route, il faudra surement l'adapter, mais pour le moment c'est la base il n'y aura pas de problème.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut