Explosion des vols à main armés : les policiers demandent plus de moyens

Le préfet s'est félicité le 14 janvier des bons résultats des services de police et de gendarmerie du Rhône en 2009. La délinquance générale a baissé de 0,71 % par rapport à 2008. Une analyse en trompe l'oeil. Le syndicat Unsa Police, majoritaire, demande plus de moyens.

Deux policiers pour tout le 5ème arrondissement qui patrouillent en haut et en bas de la colline de Fourvière. Cela fait quand même un peu léger pour le quartier le plus touristique de Lyon“, n'a pas hésité à dénoncer Laurence Vallon, secrétaire départementale du syndicat Unsa Police. La jeune femme était présente face à la presse mercredi 13 janvier, accompagnée du secrétaire régional Unsa Police, Philippe Roustand qui déplore lui aussi le manque de moyens dans la police nationale : “en 2009, on a créé une police de proximité nouvelle génération. Deux unités territoriales de quartier (UTEQ) ont vu le jour à Vaulx-en-Velin et Vénissieux, composées chacune de 18 personnes. Tout cela à effectifs constants“, regrette le représentant syndical.

2000 policiers de moins en Rhône-Alpes

Depuis un an, les policiers ne décolèrent pas. “L'objectif du nombre d'effectifs dans la police nationale, gradés et gardiens, a été revu à la baisse pour 2012. Il est passé fin 2004 de 108 000 à 100 350 fin 2008“, déplore Philippe Capon, secrétaire national de l'Unsa police. Il explique avoir “refusé de signer l'accord au nom de son syndicat l'année dernière“. 2000 policiers auraient été perdus en Rhône-Alpes depuis trois ans.

Aujourd'hui, les policiers n'arrivent même plus à savoir combien ils sont dans le département ou la région. “Quand on demande les chiffres au secrétariat général pour l'administration (SGAP), il refuse de nous les communiquer“. Une véritable omerta qu'espère bien rompre les policiers qui voteront du 25 au 28 janvier pour élire leurs représentants syndicaux.

Leurs missions, parallèlement, ne cesseraient d'augmenter. En 2009, ils ont connu la mise en place d'une cellule anti-cambriolage dans le rhône, l'extension de l'opération tranquillité vacances à toutes les périodes de vacances scolaires. De quoi les énerver alors que le ministère leur a annoncé la suppression future de trois commissariats en Rhône-Alpes.

Explosion des vols à main armés, + 74 %

Un son de cloche qui tranche nettement avec celui du préfet. Le représentant de l'Etat, Jacques Gérault, s'exprimait face à la presse le 14 janvier. A l'occasion de ses voeux, il a fait le bilan de la politique de lutte contre la délinquance dans le Rhône en 2009, enchaînant les chiffres invérifiables : “moins 20 000 victimes par an depuis 2002, - 15 % de délinquance générale et - 39 % de délinquance de proximité depuis 2002. Le taux d'élucidation a augmenté de 15 points depuis sept ans. 38 % des crimes et délits sont maintenant résolus chaque année, il y en avait seulement 15 % en 2002, etc“.

Au final, l'heure n'est pas non plus à sabrer le champagne. La délinquance générale n'a baissé que de 0,71 % par rapport à 2008. Et au jeu des meilleurs chiffres, les délinquants ne sont pas mauvais non plus. Les cambriolages ont augmenté de 10 % chaque mois sur les 8 premiers mois de l'année 2009. Ils ont atteint le nombre de 10 920 l'année dernière. Plus grave encore, les vols à main armés ont connu une explosion en 2009 à 74 % d'augmentation, passant de 182 en 2008 à 318 en 2009. La crise économique est passée par là.

à lire également
McDo Lyon Tim
Un Lyonnais de 33 ans a été arrêté vendredi à son domicile dans le 8e arrondissement. Il est accusé d'avoir menacé de mort une caissière et d'avoir évoqué "Daech". Un Lyonnais de 33 ans a été arrêté à son domicile du 8e arrondissement de Lyon ce vendredi. Il s'était rendu au restaurant McDonald du cours […]

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut