Bourdin

En route vers la TNT hyper bas de gamme

Invité sur le plateau de LCI, l’encore président du CSA pour quelques jours, Michel Boyon, a estimé que RMC Découverte pouvait tout à fait diffuser de la radio filmée. Quant à HD1, la chaîne du groupe TF1, elle vient de déprogrammer sans plus attendre toute sa tranche "humour". Exit Fritkot, Code Barge et Pour le meilleur et pour le pire, place à des rediffusions supplémentaires de Brothers & Sisters. Autre nouveauté pour la chaîne "100 % fiction", l’arrivée de la téléréalité sur sa grille. Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages. Eh bien si. Tournez manège !

"Qu’est-ce que vous pensez de RMC découverte qui voudrait diffuser la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur son antenne ? demande le journaliste de LCI. C’est pas du tout la matinale de Jean-Jacques Bourdin, c’est un montage avec un certain nombre de pastilles qui correspondent à des extraits d’émission, répond Michel Boyon (ici) et c’est parfaitement en phase avec les principes posés par le CSA au mois de novembre. Le nombre des fréquences de télévision n’est pas illimité, dans une chaîne on ne peut pas se borner à reproduire le programme d’une autre chaîne de télé, mais là on est tout à fait en dehors de ce cas de figure, il n’y a pas de souci".

Nous voilà rassurés -il n’y a pas de souci- nous pouvons avaler la nouvelle pastille Boyon sans craindre de nous étrangler. Si cet homme n’existait pas il faudrait l’inventer, tant il décrypte avec allégresse et sans états d’âme, pour les idiots du village global que nous sommes, un monde devenu complexe. Au-delà de RMC Découverte, le signal est fort pour les autres groupes privés qui possèdent des stations FM –M6 et NRJ- et qui pourront à leur tour diffuser de la radio filmée, en haute définition s’il vous plaît et à condition qu’il y ait "montage d’extraits" (lire ici). On en meurt d’envie, on est tout impatient. Car la radio à la télé, il fallait quand même y penser. Il y a des inventions, comme ça, qui n’ont l’air de rien. Et pourtant ! Enlevez deux roues et un peu de tôle à une voiture et vous avez une moto. Ôtez le moteur et vous venez d’inventer le vélo. Prenez du son radio en direct, coupez-le en séquences et diffusez en léger différé et vous voilà avec de la télé HD. Tuez l’amour-propre dans ce qui vous reste de cerveau disponible et vous carburez au Boyon.

Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent

Avec un régulateur aussi peu regardant (mais qui écoute beaucoup) on peut faire tout ce qu’on veut et renier un par un tous les engagements pris lors des auditions et signés dans les conventions. Les patrons de chaînes l’ont compris depuis longtemps, de toute façon ils règnent en maîtres au CSA, ils auraient tort de s’en priver, eux qui savent bien que les promesses sont de pure forme et n’engagent que ceux qui les reçoivent, comme le disait un homme politique que Michel Boyon a beaucoup fréquenté à une époque et qui voulait "terroriser les terroristes". Ainsi, HD1, la chaîne "100 % fiction" du groupe TF1, a déjà abandonné nombre de ses inédits (un mois après son lancement !), au profit de rediffusions et de programmes de téléréalité, l’émission Premier Amour débarquant ainsi tous les jours à l’heure du déjeuner, entre 11h40 et 13h50 et le samedi en "access prime time". Bien moins cher… et de quoi contribuer un peu plus à la "meilleure télé du monde" (lire ici et ici).

A la tête de cette "nouvelle" chaîne, Céline Nallet affirmait pourtant le 23 novembre : "Nous avons beaucoup d’inédits dans notre grille. On se revendique chaîne de la création, mais aussi du cinéma, des séries et de la fiction. Au démarrage, nous avons 40 % de programmes inédits entre 18h et minuit (…). Nous avons aussi 15 % de l’offre longs métrages qui est inédite. Et pour ce qui est de la création, on en verra rapidement, au printemps 2013 au plus tard. Je pense qu’on tient notre promesse."

Tout commentaire de saison serait cruel et superflu. On attend maintenant la prochaine étape, celle de la généralisation du téléachat, qui figure d’ailleurs déjà dans les conventions signées par les six chaînes avec le CSA (article 3-1-7). Mais ce qui serait vraiment innovant pour "l’intérêt du téléspectateur" - et je soumets l’idée à tous les patrons de chaîne - ce serait du téléachat à la radio, que l’on filmerait en haute-définition et dont on ferait des sortes de pastilles best of, le tout présenté et animé par "les quatre B", soit, par ordre d’apparition à l’écran, Bourdin, Bellemare, Balit et Boyon. Carton assuré. C’est pas de la télé c’est de la radio. C’est pas de la radio c’est de la musique. C’est pas de la musique c’est du business. Il n’y a pas de souci. C’est parfaitement en phase avec les principes du CSA.

Didier Maïsto

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut