Emmanuel Macron en déplacement à Marcy-l’Étoile chez Sanofi © Laurent Cipriani / POOL / AFP

Déconfinement : vers un nouveau couvre-feu ? Macron va prendre la parole

La France est confinée depuis le 30 octobre. Jusqu'au 1er décembre. Le 1er décembre, c'est dans moins de deux semaines. Que va-t-il se passer après ? Quid de Noël ? Le Président de la République, Emmanuel Macron, va prendre la parole la semaine prochaine.

La France est reconfinée depuis maintenant près de trois semaines. Les bars, les restaurants, les salles de sport, les musées, les commerces "non essentiels" sont fermés. Jusqu'à quand ?

Le chef de l'Etat avait fixé le confinement jusqu'au 1er décembre. Et après ? D'après RTL, le Président de la République va prendre la parole en milieu de semaine prochaine. Pour exposer aux Français sa stratégie de sortie progressive du confinement.

"Il faudra, selon toute vraisemblance, en passer par un nouveau couvre-feu", précise la station.

Les bars et restaurants ne devraient pas rouvrir avant 2021

Les dossiers sont complexes, très complexes. Et les interrogations des Français nombreuses, très nombreuses.

Quid des bars, des restaurants, des salles de sports ? Ils ne devraient pas rouvrir avant 2021...

Quid des commerces ? Eux demandent une réouverture le 27 novembre. Pour l'instant, le gouvernement planche davantage pour une réouverture début décembre.

Quelle stratégie pour les fêtes de fin d'année ?

Quid de Noël ? Du Nouvel-An ? D'un éventuel dépistage massif ? De nombreuses interrogations demeurent. Le Président de la République va tenter d'y répondre. Il expliquera les grandes lignes. Ensuite, dans la foulée, le Premier Ministre détaillera les mesures.

Lire aussi : Coronavirus : à Lyon, on a testé le test antigénique avec le résultat en 20 minutes, comment ça marche ?

3 commentaires
  1. ines perret - mer 18 Nov 20 à 10 h 58

    Avec le Covid on comprend tout l'intérêt du RIC (ou du RIP de Le Pen) : une poignée de personnes peut détruire le Pays et on peut rien faire
    On remplit nos attestations pour avoir droit a 1h de promenade (les prisonniers ont une heure de promenade SANS devoir remplir d'attestation !) pour se faire croire qu'on a encore nos droits fondamentaux.

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - mer 18 Nov 20 à 11 h 46

      Le problème est + du côté des libertés de la presse à pouvoir filmer des policiers (tout en gardant l'anonymat lors des diffusions publiques). Là, sans le contre-pouvoir qu'est la presse (même si les gros médias appartenant à des milliardaires peuvent poser problèmes) c'est la fin de notre démocratie.
      Les citoyens lambdas ne se rendent pas compte que c'est extrêmement grave car ils croient ne pas être concernés. Jusqu'au jour où avoir filmé une scène qu'ils subissent aurait été bien utile.

      Signaler un commentaire inapproprié
  2. Galapiat - mer 18 Nov 20 à 14 h 27

    Nos dirigeants jouent à la roulette russe, seulement dans le barillet il se trouve 5 balles contre notre tempe.

    Modéré

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut