Hôtel de Région @WilliamPham

Data : la composition détaillée du nouveau conseil régional en Auvergne-Rhône-Alpes

L'assemblée plénière estivale des élus régionaux a eu lieu lundi 19 juillet, avec la présentation des groupes politiques. L'occasion pour Lyon Capitale de revenir, au travers de graphiques, sur la nouvelle composition du conseil régional, dont Laurent Wauquiez a été réélu président le 2 juillet dernier.

Lundi, les 204 conseillers élus en juin dernier se sont réunis dans l'Hôtel de Région, à Confluence (2e), pour une assemblée estivale. Sept étiquettes politiques ont été déclarées pour former les groupes au sein du conseil régional : Les Républicains, Divers Droite, Société Civile et Apparentés (LR-DVD-SC), soit la majorité de Laurent Wauquiez, Les Écologistes (LE), Les Démocrates UDI-Centristes et Apparentés (UDI-CA), Le Rassemblement National (RN), Socialiste, Écologiste et Démocrate (SED), Insoumis et communistes (IC) et Le Parti radical de Gauche - Le Centre Gauche (PRG). Leurs porte-paroles, les présidents des différents groupes, ont également été nommés.

Les conseillers régionaux ont été élus pour 6 ans, jusqu'en 2027. Marqués par un taux d'abstention record, de près de 63 % en Auvergne-Rhône-Alpes, les résultats du scrutin ont donné la part belle aux Républicains, et au président de région sortant Laurent Wauquiez, réélu le 2 juillet.

C'est une très large majorité que s'est assuré l'homme politique lyonnais, avec, si l'on compte les conseillers de l'UDI-CA, 136 élus. L'Union de la Gauche, qui n'a pas fait long feu puisque scindée à présent en quatre partis différents, se place en contrepoint de Wauquiez. "Je déclare ce groupe comme groupe d'opposition", a précisé Najat Vallaud-Belkacem, présidente du Parti socialiste, écologiste et démocrate (SED) en Auvergne-Rhône-Alpes.

Lire aussi : Régionales à Lyon : 136 sièges pour la droite, 51 pour la gauche, quelle est la composition du nouveau conseil régional ?


Les groupes politiques par département :

  • Ain (15 conseillers régionaux) : 9 LR, 2 LE, 2 RN, 1 SED et 1 UDI-CA
  • Allier (11 conseillers régionaux) : 7 LR, 1 LE, 1 RN, 1 SED, 1 UDI-CA
  • Ardèche (11 conseillers régionaux) : 6 LR, 1 IC, 1 LE, 1 RN, 1 SED, 1 UDI-CA
  • Cantal (4 conseillers régionaux) : 3 LR, 1 UDI-CA
  • Drôme (15 conseillers régionaux) : 8 LR, 2 LE, 2 RN, 1 IC, 1 SED, 1 UDI-CA
  • Haute-Loire (8 conseillers régionaux) : 7 LR, 1 LE
  • Haute-Savoie (18 conseillers régionaux) : 10 LR, 4 LE, 2 UDI-CA, 1 RN, 1 SED
  • Isère (32 conseillers régionaux) : 17 LR, 5 LE, 3 RN, 3 SED, 2 UDI-CA, 1 IC, 1 PRG
  • Loire (18 conseillers régionaux) : 10 LR, 2 LE, 2 RN, 2 UDI-CA, 1 IC, 1 SED
  • Métropole de Lyon (29 conseillers régionaux) : 14 LR, 5 LE, 4 UDI-CA, 2 RN, 2 SED, 1 IC, 1 PRG
  • Puy-de-Dôme (20 conseillers régionaux) : 13 LR, 2 LE, 1 IC, 1 PRG, 1 RN, 1 SED, 1 UDI-CA
  • Rhône (12 conseillers régionaux) : 8 LR, 1 LE, 1 PRG, 1 RN, 1 UDI-CA
  • Savoie (11 conseillers régionaux) : 6 LR, 2 LE, 1 RN, 1 SED, 1 UDI-CA

LREM et le MoDem, effacés du conseil régional

Le conseil régional élu de 2015 à 2021 comptait quant à lui une dizaine de partis. Le Rassemblement National a perdu près de la moitié de ses conseillers dans la région, passant de 31 à 17 élus lors des élections de juin. Le MoDem et La Région En Marche ont quant à eux été rayés du tableau, le parti présidentiel peinant à se frayer un chemin face à la vague des Républicains.

Le nombre de conseillers de l'extrême-gauche est lui aussi légèrement en baisse.

Sept présidents de groupe

Le président est celui qui envoie les communiqués de réunion, qui porte les amendements et les projets, qui préside également souvent les réunions... C'est lui qui est convoqué par le président de région, Laurent Wauquiez, si besoin. Il s'occupe également des affaires du parti en région : l'animation, la communication, le budget, l'administration...

Voir aussi : 6 minutes chrono avec Cécile Cukierman, tête de liste PCF-LFI : "Je suis sincèrement une femme de gauche"

Voir aussi : 6 minutes chrono avec Andrea Kotarac, tête de la liste RN : "Priorité à la sécurité"

Voir aussi : 6 minutes chrono avec Fabienne Grébert, tête de liste EELV : "Laurent Wauquiez est ringard"

Voir aussi : 6 minutes chrono avec Najat Vallaud-Belkacem, tête de la liste PS : la région "n’est pas tournée vers le bien commun"

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut