Bourdin

CSA, TNT HD et radio bistrot : Tiens, voilà du Bourdin !

Le 9 janvier 2013, nous écrivions déjà (lire icique RMC Découverte s’apprêtait à diffuser la matinale radio de Jean-Jacques Bourdin. Interrogé à ce propos sur LCI, Michel Boyon, ex-président du CSA (depuis hier), affirmait : "C’est pas du tout la matinale de Jean-Jacques Bourdin, c’est un montage avec un certain nombre de pastilles qui correspondent à des extraits d’émission", (lire ici). Ainsi donc, une fois encore, nous n’aurions rien compris. Sauf que… Jean-Jacques Bourdin sera bien, à partir de lundi, de 7h à 8h30 en direct à la fois sur (la radio) RMC et (la télé) RMC Découverte, chaîne en haute définition normalement consacrée aux documentaires. Puis à 8h30, on le retrouvera en direct à la fois sur RMC et BFMTV. C’est beau, l’ubiquité.

"Je suis fondamentalement un homme de radio. La télé m'emmerde", affirme Jean-Jacques Bourdin, qui enfonce le clou : "Je ne changerai rien à mon émission sur RMC, simplement elle sera à la fois en radio et en télévision". Merci, c’est bien ce que nous avions compris, en dépit de notre faible QI et des singeries réitérées de M. Boyon, qui affirmait, main sur le cœur, qu’il n’en serait rien. Son petit cadeau d’adieu en quelque sorte : chaque fois que les Français allumeront leur télé, ils auront ainsi une pensée émue pour cet adepte autoproclamé de la panenka, à la fois génial inventeur de "la TNT HD à écouter" et Pinocchio des temps modernes –plus ses démiurges l’animent, plus son nez s’allonge. S’il avait obtenu, ainsi qu’il l’espérait des socialistes, un an de plus à la tête du CSA, on aurait sans doute pu capter Al Jazeera sur le poste à galène de nos arrières grands-parents.

S’il y en a un qui se frotte les mains dans ce nouveau tour de passe-passe, c’est bien Alain Weill, patron du groupe NextRadio TV. "Nous faisons jouer à plein les synergies entre les différents médias du groupe", explique tout sourire celui qui rêve de remplacer tous les programmes télé du matin par ses programmes déjà diffusés à la radio. Facile et pas cher, d’autant que, selon le principe de RMC, "radio participative", ce sont les auditeurs qui donnent le ton et remplissent l’essentiel de la grille. Un gigantesque café du commerce et une foire d’empoigne géante. Rappelons, pour être tout à fait complet, qu’Alain Weill s’était fâché tout rouge quand Canal + avait fait part de son souhait de remplir la matinale de D8 avec les programmes de iTélé et que Michel Boyon lui avait rapidement donné raison. "Ce n’est pas la même chose, répond aujourd’hui Weill. Canal + voulait utiliser le même programme sur deux chaînes. Nous, nous faisons d'un côté de la radio, de l'autre de la télévision".

Ah, c’était donc ça ! La panenka ! Un pénalty tiré tout doucement et vers le centre du but, histoire de leurrer le gardien qui part toujours à droite ou à gauche sans réfléchir… Ca marche encore, ces vieilles arnaques, en 2013 ? Peut-être, peut-être…

Didier Maïsto

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut