(Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

Covid-19 : isolement, télétravail, jauge, école, masque … ce qui change ce lundi à Lyon 

En ce début d’année 2022, la rentrée s’accompagne d’un certain nombre de changements sur le plan des mesures sanitaires mises en place pour lutter contre la 5e vague de Covid-19. Après le retour du masque dans les rues de Lyon, ce lundi 3 janvier le télétravail se généralise, les jauges reviennent dans les stades et un nouveau protocole s’applique à l’école. Lyon Capitale fait le point sur ces mesures.

Les fêtes de fin d’années désormais terminée, un grand nombre de Lyonnais font leur retour au travail, à l’université ou à l’école ce lundi 3 janvier dans un contexte sanitaire très tendu. Selon les derniers chiffres stabilisés publiés par Santé publique France, au jeudi 30 décembre le taux d’incidence était ainsi de 1661 pour 100 000 habitants dans le Rhône.

Lire aussi : Covid-19 : à Lyon, les jeunes les plus touchés par l'explosion des cas, mais ils montent aussi (beaucoup) chez les plus âgés...

Autant dire que depuis le début de l’épidémie de Covid-19, en mars 2020, le virus n’a jamais circulé à un tel niveau dans le département. Une vague épidémique sans précédent qui touche tout le reste de la France et contre laquelle le gouvernement a décidé de lutter en imposant un certain nombre de nouvelles mesures, qui entrent en vigueur ce lundi.

Lire aussi : Covid-19 : le port du masque redevient obligatoire dans toutes les rues de Lyon et Villeurbanne

Après le retour du port du masque dans les rues de Lyon vendredi dernier, une mesure prise par le préfet pour une durée d’au moins trois semaines, le renforcement du télétravail, l’obligation du port du masque à partir de 6 ans en intérieur ou encore l’évolution des règles d’isolement viennent étoffer l’arsenal de mesures sanitaires.

Renforcement du télétravail

Depuis ce lundi matin, le télétravail en entreprise est obligatoire 3 à 4 jours par semaine, pour tous les salariés "quand cela est possible". Les employeurs doivent fixer "un nombre minimal de trois jours de télétravail par semaine", qui "peut être porté à quatre jours par semaine", précise un document publié par le gouvernement.

Lire aussi : Tout ce qu'il faut savoir pour la reprise du télétravail à Lyon ce lundi 3 janvier

En cas de non-respect de cette mesure, les entreprises contrevenantes pourront recevoir une amende allant jusqu'à 1 000 euros par salarié (et dans la limite de 50 000 euros). Ce début de semaine marque également la suspension des "moments de convivialité réunissant les salariés en présentiel dans le cadre professionnel", sous-entendu pas de cérémonie de voeux ou autres galettes des Rois en entreprise pour fêter le passage en 2022.

Positif ou cas contact, quelle durée d’isolement ?

  • Je suis Positif :

Désormais les règles d’isolement changent et s’allègent un peu. Quelles soient touchées par le variant Omicron ou le variant Delta, les personnes avec un schéma vaccinal complet qui seraient testées positives devront s'isoler pendant sept jours, sans test à l'issue de cette période. Leur isolement pourra être levé plus tôt, au bout de cinq jours, après un test antigénique ou PCR négatif et à condition de n'avoir aucun signe clinique d'infection depuis 48 heures.

Si vous ne possédez pas de schéma vaccinal complet et que vous êtes testé positif, il faudra vous isoler pour une période de 10 jours, qui pourra être ramenée à 7 si vous pouvez présenter un test négatif et n’avez pas de signes cliniques depuis 48 heures.

  • Je suis cas contact :

Autre nouveauté, si vous êtes cas contact, mais que votre schéma vaccinal est à jour pour échapperez à la quarantaine. En revanche, il faudra continuer de respecter scrupuleusement les gestes barrières. De plus vous devrez réaliser un test PCR ou antigénique le jour où vous apprenez que vous êtes cas contact. Il faudra ensuite que vous effectuiez des autotests "à J+2 et J+4", fournis gratuitement en pharmacie sur présentation du premier dépistage.

Sans schéma vaccinal complet, ou rappel réalisé à temps, vous devrez vous isoler sept jours et vous ne pourrez mettre fin à votre isolement qu’avec un test antigénique ou PCR négatif.

Quel protocole pour les enfants à l’école ?

Pour les moins de 12 ans, lorsqu’un enfant est déclaré positif à l’école, tous les élèves de la classe doivent se faire tester immédiatement avec un PCR ou un antigénique. Sur présentation d'un résultat négatif, les élèves peuvent ensuite revenir en classe, peu importe le nombre de cas positifs. Sur présentation du premier test, la famille se verra remettre deux autotests gratuits en pharmacie à utiliser à la maison à J+2 et J+4.

Lire aussi : Covid-19 à Lyon : 3 tests, fin des classes fermées... ce qu'il faut retenir du nouveau protocole pour les écoles

Masque obligatoire en intérieur dès 6 ans

Jusqu’à présent, le port du masque en intérieur ne concernait que les enfants de 11 ans et plus. Désormais, les petits dès six ans devront l’avoir sur le bout du nez dans les transports collectifs intérieurs (métros, bus, avion, trains, etc.) et les lieux recevant du public (restaurant, magasins, salles de spectacle, etc.), au moins jusqu’au 23 janvier inclus.

Garde d’enfants

Un décret publié samedi autorise les assistantes maternelles exerçant à leur domicile ou en maison d'assistants maternels à désormais "accueillir jusqu'à six enfants simultanément" au lieu de quatre maximum habituellement.

Des mesures liées à la restauration

Pour le moment, les cafés et les restaurants restent ouverts. En revanche, désormais, la consommation au restaurant se fait uniquement de manière assise. Autre nouveauté et pas forcement dès plus simple si vous devez voyager. Dans les trains et avions des lignes intérieures, "la vente et le service pour consommation à bord d'aliments et de boissons" deviennent "interdits".

De même, si avez prévu un casse-croûte pour votre voyage en train, n’y pensez plus. La SNCF prévient qu'il ne sera "pas permis d'enlever le masque pour consommer de la nourriture ou des boissons" quel que soit le train, à l'exception des Thalys et Eurostar.

Quelle jauge dans les stades et salles de spectacles ?

Pendant trois semaines, à compter d’aujourd’hui, "les grands rassemblements seront limités à une jauge de 2 000 personnes en intérieur et 5 000 personnes en extérieur", a expliqué le Premier ministre la semaine dernière. Sont donc concernées les enceintes sportives et les salles de spectacles. Une mesure qui, pour le moment, ne prend pas en compte la situation de chaque enceinte avec une jauge proportionnelle. Ainsi un stade de 5 000 places pourra accueillir 5 000 personnes, quand 5 000 spectateurs se retrouveront bien seuls dans une enceinte de plus de 50 000 places.

Des amendements ont été déposés à l’Assemblée nationale et au Sénat en fin de semaine dernière pour transformer cette jauge fixe en jauge proportionnelle.

Lire aussi : Covid-19 à Lyon : dans les stades et les salles de spectacles, la jauge pourrait finalement être revue


À noter que le projet de loi du gouvernement instaurant le pass vaccinal est étudié à partir de ce lundi 3 janvier par l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut