Image d’illustration hopital © Antoine Merlet

Covid-19 à Lyon : dans le Rhône, le nombre de cas a été multiplié par sept en un mois

Alors que les vacances d'été démarrent enfin ce vendredi 8 juillet, le spectre d'un sous-variant omicron fait son apparition depuis quelques semaines. Dans le Rhône, tout comme à l'échelle nationale, le nombre de cas s'envole.

Avant l'été, le nombre de cas explose. La septième vague semble bel et bien faire son apparition et le spectre d'un retour en force du virus inquiète les spécialistes avant les vacances d'été. Dans le Rhône, il y a sept fois plus de cas enregistrés en laboratoire qu'il y a un mois. Les chiffres observés au niveau départemental se vérifient également à l'échelle nationale.

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire.

Sept fois plus de cas en un peu plus d'un mois dans le Rhône

Dans le département du Rhône, d'après les derniers chiffres stabilisés au lundi 4 juillet, le taux d'incidence est de 1 320 (les données prennent donc en compte la période du mardi 28 juin au lundi 4 juillet).

En moyenne, en France, le taux d'incidence est de 1 236, légèrement inférieur au Rhône.

La hausse est nette dans le Rhône puisque le taux d'incidence était de 302 le 12 juin.

La septième vague pourrait-elle menacer l'été ?

Faut-il craindre une nouvelle vague de covid-19 à Lyon ?

Lyon Capitale a fait le point mardi 28 juin avec le docteur Durand, directrice de la santé publique à l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes (une interview à retrouver ICI). Nouveau variant, baisse d’immunité, hospitalisations, retour du masque, vaccination, toutes les réponses sont à retrouver ici.

L'évolution du taux d'incidence dans le département du Rhône (courbe rouge) depuis le début de l'épidémie.
Source : Santé publique France
Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut