Image d’illustration d’hôpital

Covid-19 : 2 fois plus de patients hospitalisés en 15 jours à Lyon, les HCL envisagent des déprogrammations

Le nombre de patients hospitalisés des suites du covid-19 a doublé en 15 jours dans les Hospices civils de Lyon. Dès la semaine prochaine, des opérations pourraient être déprogrammées dans les HCL.

"On est dans la 5e vague. Pour l'instant, elle se traduit essentiellement par un taux d'incidence très élevé sur le département du Rhône et la Métropole de Lyon. Le taux d'incidence est déjà supérieur à ce qu'on avait observé au maximum de la 4e vague", explique ce jeudi Raymond Le Moign, le directeur général des Hospices civils de Lyon.

Le taux d'incidence (le nombre de nouveaux cas de covid-19 ces 7 derniers jours pour 100 000 habitants) est de 447 dans le Rhône. Il a quadruplé en 15 jours. En résumé, il y a 4 fois plus de cas qu'il y a 15 jours dans le département. La région Auvergne-Rhône-Alpes est l'une des régions de France où le virus circule le plus actuellement (en savoir plus ici).

Qui sont les patients hospitalisés dans les HCL ?

"En terme de pression hospitalière, la pression reste contenue dans les HCL, poursuit le directeur des HCL. On a 128 patients hospitalisés (ce jeudi 2 décembre) dans les HCL. Il y a deux semaines, on était à moins de 60 patients hospitalisés en soins critiques et en hospitalisation conventionnelle".

Qui sont les patients actuellement hospitalisés dans les hôpitaux lyonnais ? "On a trois catégories de population de patients hospitalisés en soins critiques ou en hospitalisation conventionnelle : 1/3 de patients qui ne sont pas vaccinés, 1/3 de patients vaccinés mais qui présentent un profil de vulnérabilité ou de fragilité - des patients immunodéprimés -, et 1/3 de patients vaccinés pour lesquels on arrive au bout de leur processus de protection immunitaire et qui sont éligibles au rappel vaccinal", souligne le directeur des Hospices civils de Lyon.

Pour rappel, 97 % des personnes âgées de + de 12 ans sont vaccinées dans le département du Rhône (lire notre décryptage ici)

"Pour l'instant, on peut faire face, mais..."

Et maintenant, que faire si la situation continue de se dégrader à Lyon ? "Ce que l'on observe, c'est qu'on a multiplié le nombre de patients par 2 aux HCL en deux semaines. Pour l'instant, on peut faire face. Mais si la situation continue d'augmenter, si la pression hospitalière continue de s'accroître, il faudra à partir de la semaine prochaine qu'on envisage des décisions de déprogrammations pour pouvoir faire face à la mission qui est la nôtre, c'est-à-dire de pouvoir accueillir la totalité des patients covid + qui nécessitent des soins hospitaliers. Possiblement, cette décision pourra être prise à partir du début de la semaine prochaine", conclut Raymond Le Moign, le directeur général des HCL.

Lire aussi : Covid-19 à Lyon : schéma vaccinal complet, 3e dose, où en est la vaccination dans le Rhône ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut