JEFF PACHOUD / AFP

Covid-19 : Auvergne-Rhône-Alpes, la 2e région où le virus circule le plus actuellement (graphique)

Le nombre de nouveaux cas ne cesse d'augmenter dans la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis 15 jours. Plus vite que la moyenne nationale.

Le nombre de nouveaux cas de covid-19 augmente dans la région ces derniers jours.

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire.

Le nombre de nouveaux cas a presque quadruplé en deux semaines dans la région

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, d'après les derniers chiffres stabilisés au samedi 27 novembre, le taux d'incidence est de 388 (les données prennent donc en compte la période entre le dimanche 21 novembre et le samedi 27 novembre). Ce taux était de 216 le 20 novembre,  il y a une semaine, et de 109 le 13 novembre, il y a deux semaines. Le nombre de nouveaux cas a presque quadruplé en deux semaines dans la région. Comme le montre le graphique ci-dessous.

L'évolution du taux d'incidence dans la région Auvergne-Rhône-Alpes (courbe rouge)
Source : Santé publique France

Derrière la région PACA, c'est en AURA que le virus circule le plus actuellement en France. Et notamment en Ardèche (taux d'incidence de 597) et dans le Rhône (taux d'incidence de 444).

Jean-Yves Grall, le directeur de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes, a fait un point complet mercredi 24 novembre sur la situation de l'épidémie à Lyon et dans la région dans Lyon Capitale. "Les contaminations augmentent mais le vrai juge de paix, c'est le nombre d'hospitalisations et surtout les réanimations, donc les cas graves", explique-t-il. " Le virus circule à nouveau de manière importante dans la région, supérieur à la moyenne nationale. La conséquence dans les hôpitaux reste encore modérée - il n'y a pas de saturation évidemment - mais c'est à surveiller", détaillait-t-il dans Lyon Capitale.

Une interview complète à retrouver ici.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut