Course poursuite à 200 km/h dans les rue de Meyzieu

Dans la nuit de vendredi à samedi, un conducteur Majolan a voulu semer un équipage de police. Un rodéo qui est monté jusqu'à 200 km/h.

Qu’avait-il à se reprocher ? On ne le sait toujours pas ! Selon le Progrès, dans la nuit de vendredi à samedi, un homme circulait quai Pierre-Scize dans le 5e arrondissement. Vers 4h du matin, il est arrêté par un équipage de police qui voulait contrôler l’intérieur de son véhicule. Le conducteur décide alors de prendre la suite avec ses trois passagers.

Il aurait eu peur des policiers

Sirènes hurlantes, les policiers le prennent en chasse. L’homme de 28 ans, bien décidé à leur échapper, ira faire grimper le compteur jusqu’à 200 km/h. La cavalcade prendra fin rue Pierre-Mendès-France à Décines.

Face aux forces de l'ordre, il brandira, comme argument de défense, sa peur envers les policiers, après avoir précisé qu'il revenait d'un mariage. Son dépistage d’alcoolémie s’est révélé négatif. Il a été présenté au parquet hier après-midi.

à lire également
Faire défiler vers le haut