Le Centre de vaccination du Palais des Sports de Gerland (Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Coronavirus : légère baisse dans le Rhône, hausse dans la Loire, le point dans les 12 départements de la région

Le Rhône est depuis plusieurs semaines le département de la région où le virus circule le plus. Mais la tendance est plutôt à la baisse dans ce département, ces derniers jours. Ca continue à monter dans la Loire en revanche. Le point dans les 12 départements de la région.

Comment le virus circule dans la région Auvergne-Rhône-Alpes ? Région la plus touchée, et de loin, au mois de novembre, la région a connu une augmentation du nombre de cas au mois de mars 2021. Depuis, la tendance est plutôt stable. Mais toujours assez hétérogène d'un département à l'autre dans la région.

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. Les décideurs ont les yeux rivés dessus. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire. D'après les derniers chiffres stabilisées dont nous disposons (au samedi 10 avril), ce taux d'incidence est de 343 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes (-13 en 3 jours) Les mesures prennent en compte un calcul sur une semaine glissante. Dans le cas présent, du dimanche 4 avril au samedi 10 avril.

A titre de comparaison, ce taux d'incidence est actuellement de :

  • 550 en Ile-de-France
  • 404 dans les Hauts-de-France
  • 392 en PACA
  • et donc de 343 dans la région AURA

Le virus circule désormais presque autant dans la Loire que le Rhône


Par département, le Rhône est toujours le plus touché. Et ce depuis plusieurs semaines. Mais la tendance est à la baisse dans ce département. Au contraire de la Loire ou de la Haute-Loire.

  • Rhône : 439 (-23 en 3 jours)
  • Loire : 436 (+12 en 3 jours)
  • Haute-Loire : 352 (+14 en 3 jours)
  • Savoie : 324
  • Ain : 313
  • Puy-de-Dôme : 311
  • Isère : 307
  • Haute-Savoie : 305
  • Drôme : 278
  • Ardèche : 252
  • Allier : 228
  • Cantal : 193

La pression hospitalière reste très forte dans la région. Dans les hôpitaux d'Auvergne-Rhône-Alpes, toutes les opérations non urgentes sont déprogrammés pour 15 jours pour permettre l'ouverture de nouveaux lits de réanimation. Aucun répit dans les hôpitaux pour l'instant.

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : ça se dégrade dans la région, l'ARS demande à tous les hôpitaux de déprogrammer toutes les opérations non urgentes

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut