Photo by Valery HACHE / AFP)

Coronavirus : le nombre de cas positifs ne baisse plus, de nouvelles annonces ce jeudi à 18h

Le Premier Ministre, Jean Castex, va prendre la parole ce jeudi à 18h pour faire un nouveau point sur l'épidémie de coronavirus en France. Va-t-il annoncer de nouvelles restrictions ? L'inquiétude monte avec la perspective des fêtes de Noël et de fin d'année.

Ce lundi, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, le ton grave, a fait un nouveau point sur l'épidémie de coronavirus en France, indiquant que "depuis quelques jours, le niveau des contaminations quotidiennes ne baisse plus", ajoutant que l'impact de l'épidémie de Covid-19 sur le système hospitalier "reste majeur", notamment dans la région Auvergne-Rhône-Alpes (lire ici). Il a aussi mis en garde contre "un risque élevé de rebond épidémique" avec la perspective des fêtes de fin d'année... L'exemple de Thanksgiving, aux Etats-Unis, avec un net rebond des cas positifs une semaine après la fête, fin novembre, interpelle.

Qu'est-ce qui est sur la table ? Qu'est-ce qui pourrait changer dans le calendrier de déconfinement annoncé fin novembre, avec une première étape le 15 décembre (réouverture des cinémas, des musées, des théâtres et passage du confinement au couvre-feu dès 21h) et une deuxième le 20 janvier (réouverture des restaurants, des salles de sport et des stades) ?

Le Nouvel An en grand danger

Qu'est-ce qui est en jeu ? Un couvre-feu avancé après le 15 décembre ? Réouverture des musées, des cinémas et des théâtres repoussée ? Quid du réveillon du Nouvel An  ? Le Premier Ministre Jean Castex doit trancher ce jeudi. Il tient une conférence de presse ce jeudi 10 décembre à 18h.

"Moi qui suis un libéral intellectuellement, je ne devrais pas m'occuper de ce qu'il se passe dans les familles. Et maintenant je suis obligé de dire aux gens comment ils doivent réveillonner. C'est difficile pour moi !", a glissé Jean Castex en marge mercredi soir d'un déplacement dans l'Essonne, dans des propos relayés par l'AFP.

Lire aussi : Coronavirus : peur de la 3e vague, faut-il s'inquiéter ? A Lyon, que disent les chiffres et les courbes ?

Faire défiler vers le haut