(Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Coronavirus : avant l'allocution de Macron, quelle est la situation à Lyon et dans le Rhône ?

Le nombre de nouveaux cas est en forte augmentation dans le Rhône depuis 15 jours. Le taux d'incidence est désormais de 500 dans le département.

Emmanuel Macron va s'exprimer ce mercredi soir à 20h. Sans doute pour annoncer de nouvelles restrictions. Car la situation se dégrade en France. Fortement dans certaines régions, notamment en Ile-de-France.

Dans le Rhône, la situation est moins alarmante qu'au mois de novembre, au pic de l'épidémie dans la région. Mais elle se dégrade. Il y a de plus en plus de cas positifs. Deux fois plus de personnes sont contaminées dans le Rhône qu'il y a 15 jours. Le variant anglais, qui représente désormais 83 % des cas positifs dans le département du Rhône - il est plus contagieux - fait exploser les contaminations.

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. Les décideurs ont les yeux rivés dessus. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire. D'après les derniers chiffres stabilisées dont nous disposons (au samedi 27 mars), ce taux d'incidence est de 495 dans le Rhône. En forte augmentation. + 200 en deux semaines. C'est beaucoup.

Le Rhône, le département le plus touché du sud-est

L'augmentation du nombre de nouveaux cas est notamment très nette chez les plus jeunes, les 10-19 ans, avec un taux d'incidence qui frôle les 700.

Le département est désormais le département du sud-est de la France où le virus circule le plus, devant les départements de PACA, très touchés début mars : Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône et Var.

Lire aussi : "On entre dans la 3e vague à Lyon" : entretien avec le directeur des hôpitaux lyonnais

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut