@ FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Coronavirus : Auvergne-Rhône-Alpes n'est pas la région la mieux vaccinée de France

Deux semaines après les premières vaccinations contre le COVID-19, le ministère de la Santé fait un état des lieux de la vaccination en France. Où en est-on en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Depuis ce samedi 23 janvier, le ministère de la Santé rend publiques toutes les données concernant l'avancée de la vaccination contre le COVID-19 en France. En Auvergne-Rhône-Alpes, la campagne de vaccination a débuté le 11 janvier dernier pour certains professionnels et a été élargie aux personnes prioritaires et aux personnes âgées ce lundi 18 janvier. Deux semaines plus tard, où en sommes-nous ?

Seulement 1,3 % des habitants vaccinés en Auvergne-Rhône-Alpes

D'après un communiqué de presse du ministère de la Santé, au 22 janvier, 963 139 personnes ont déjà reçu leur première dose de vaccin en France. La région Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des régions ayant vacciné le plus de personnes à cette date. 104 232 habitants de la région ont déjà reçu une première dose de vaccin, ce qui place la région en 3e position en termes de nombre de personnes vaccinées, derrière l'Île-de-France et la Nouvelle-Aquitaine. Si l'on prend en compte la proportion de la population vaccinée, le résultat est moins brillant : seulement 1,3 % de la population d'Auvergne-Rhône-Alpes a reçu une première dose, contre 2,1 % en Bourgogne-Franche-Comté. Les territoires d'Outre-Mer accusent un retard considérable dans leurs campagnes de vaccination, La Réunion, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane n'ayant pour l'instant vacciné qu'entre 0,2 % et 0,3 % de leurs habitants. A Mayotte, les compteurs sont encore à zéro.

Le vaccin Moderna pour les régions les plus touchées

Le laboratoire Pfizer/BioNTech, qui fabrique les précieuses doses de vaccin, avait annoncé un retard d'une semaine pour sa prochaine livraison. Toujours d'après ce communiqué du ministère, la région Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des régions qui ont reçu le plus de doses de vaccins, au 22 janvier : 163 715 doses exactement pour le vaccin Pfizer - et jusqu'à 196 458 si l'on considère que l'on peut tirer non plus cinq mais six doses de chaque flacon - auxquelles s'ajoutent 4800 doses du vaccin Moderna.

Lire aussi : Covid-19 : à Lyon, le centre de vaccination avance à doses comptées

Là encore, la région Île-de-France et la Nouvelle-Aquitaine ont été les mieux pourvues en vaccin Pfizer, mais n'ont reçu aucune dose de celui de Moderna. Ce sont les régions particulièrement touchées par cette deuxième vague qui ont reçu les vaccins de Moderna, à savoir la région Auvergne-Rhône-Alpes, le Grand Est, la Bourgogne-Franche-Comté et la PACA. Ce qui devrait leur permettre de vacciner plus de personnes rapidement, le vaccin de Moderna nécessitant des modalités de conservation moins exigeantes que celui de Pfizer.

Lire aussi : Technologie, immunité... Le point sur les vaccins contre le COVID-19 injectés dans la région

Par ailleurs, pour fluidifier cette campagne de vaccination, un numéro unique est là pour orienter les habitants de la métropole de Lyon et du département du Rhône qui souhaiteraient se faire vacciner.

 

 

 

Faire défiler vers le haut