Immeuble de bureaux à la Confluence © Tim Douet 2018
© Tim Douet 2018

Coronavirus à Lyon : rassemblement ce mardi pour dénoncer les conséquences de la crise sur l'emploi

Pour dénoncer les conséquences de la crise du coronavirus sur le monde du travail, plusieurs syndicats de la CGT organisent un rassemblement ce mardi 6 octobre devant le MEDEF, dans le 8e arrondissement de Lyon.

Le coronavirus, un prétexte pour licencier ? C'est ce que pensent plusieurs syndicats de la CGT qui appellent à un rassemblement ce mardi 6 octobre devant le MEDEF, dans le 8e arrondissement de Lyon. Pour ces syndicats, le coronavirus sert de prétexte pour remettre en question le droit du travail, les acquis sociaux et précariser les travailleurs et travailleuses : "Les entreprises bénéficient d'aides de l'Etat, notamment du CICE, du chômage partiel financé par l'argent public, et pourtant elles licencient [...]. Cette politique de destruction massive de l'emploi et de notre modèle social ne peut plus durer. En 30 ans, ce sont plus d'un million et demi d'emplois qui ont été supprimés."

Des travailleurs et travailleuses de divers secteurs tels que le commerce et les services, les services publics, la chimie, le papier et le carton, mais aussi des personnes précaires et privées d'emplois se sont donc données rendez-vous ce mardi 6 octobre au 60, avenue Jean Mermoz à 11h, pour dénoncer les conséquences de la crise sanitaire sur l'emploi.

D'après une enquête du groupe d'intérim Randstad, en France, entre le 28 février et le 20 mars 2019, le nombre d'offres d'emploi a été divisé par deux. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, l'Insee estimait début mai que l'activité économique avait baissé de 34 %, en faisant l'une des trois régions les plus touchées de France.

Lire aussi : Lyon : chômage, activité, les chiffres de l'impact de la crise du coronavirus

3 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - lun 5 Oct 20 à 12 h 39

    Apprenez tous ce qu'est "la vitesse de rotation monétaire" ainsi que les aberrations qu'elle entraine.
    ça changera des discours sur "les vilains patrons" ou "les vilains syndicats" 🙂

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. Meritocratierepublicaine - lun 5 Oct 20 à 22 h 34

    C'est courageux de faire grève quand on est un élu CGT protégé💪,
    Coluche avait une définition pour ce type de profil : cancer généralisé du travail.

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Galapiat - lun 5 Oct 20 à 23 h 38

      Toujours aussi médisants les jaunes. Mais toujours heureux de bénéficier des avantages conquis par les copains.

      Modéré

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut