Contrôle du pass sanitaire @WilliamPham

Coronavirus à Lyon : restaurants, cinémas, musées, le "pass" devient obligatoire pour les salariés dès ce lundi

Ce lundi 30 août, le pass sanitaire devient obligatoire pour les salariés en contact avec le public, ceux travaillant dans des restaurants, des cinémas, des musées, des trains grands lignes ou encore certains centres commerciaux. Tous les endroits où le pass était déjà requis pour les clients.

Nouvelle étape dans l'obligation du pass sanitaire ce lundi 30 août. Il est désormais obligatoire au travail pour les salariés en contact avec le public. C'est à dire dans les restaurants, les cinémas, les musées, les trains grandes lignes, certains centres commerciaux, les théâtres, les parcs d'attraction, les zoos, les foires. En résumé, le "pass" devient obligatoire dans tous les endroits où le pass était déjà requis pour les clients.

Près de 2 millions de salariés concernés

Cela représente environ 1,8 millions de salariés en France.

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a été clair dimanche, promettant : "une semaine de souplesse, de pédagogie, de rodage, de tolérance". Mais "il y aura évidemment des sanctions ensuite". "Si vous êtes le responsable d'un établissement et que manifestement vous ne voulez pas contrôler le pass sanitaire et l'appliquer, vous vous exposez d'abord à un avertissement, une mise en demeure, et potentiellement une fermeture administrative", a-t-il expliqué.

Le pass sanitaire reste obligatoire pour accéder aux centres commerciaux de Confluence et de la Part-Dieu

A Lyon, certains centres commerciaux avaient demandé à ce que soit levée l'obligation de contrôler le pass sanitaire à leurs entrées. Le tribunal administratif a rejeté cette demandé samedi 28 août. Le recours portait sur plusieurs points, dont l'accès aux biens de première nécessité et l'accès aux transports en commun (car l'accès au centre commercial Part-Dieu par la sortie du métro B est possible seulement avec le pass). Le tribunal a estimé que les quartiers où sont situés les deux centres sont suffisamment pourvu en commerces de biens de première nécessité, accessibles sans pass sanitaire. Et que le métro B dispose de deux autres entrées et sorties sur la voie publique.

Le juge des référés a également fait référence à la "dégradation forte et continue" de la situation sanitaire dans le Rhône au moment de la mise en place de l'arrêté. Il "a ainsi considéré qu’il convenait de mettre en place des mesures de protection complémentaires contre le virus afin d’en freiner la propagation dans ce département", ce qui justifie selon le tribunal administratif de maintenir l'arrêté.

Lire aussi : Lyon : 7e samedi de mobilisation des anti-pass samedi, un rassemblement pro-vaccin lundi dans le 2e arrondissement

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut