Rue de la république durant le confinement

Coronavirus à Lyon : le taux d'incidence continue de monter dans le Rhône... mais peut-être un peu moins vite

Le nombre de nouveaux cas de covid-19 est toujours en hausse dans le Rhône, d'après les dernières données stabilisées dont nous disposons. Pour l'instant, pas de stagnation ou de baisse depuis le début des mesures de freinage renforcées. Mais on observe cette semaine un ralentissement de l'augmentation... Des données à surveiller ces prochains jours.

Dans le Rhône, en ce lundi de Pâques, la situation est moins alarmante qu'au mois de novembre, au pic de l'épidémie dans la région. Le taux d'incidence a été supérieur à 800 pendant deux semaines, début novembre, et les hôpitaux de Lyon et de la région étaient au bord de la saturation.

La situation est différente aujourd'hui. Elle est moins grave. Mais elle se dégrade depuis mi-mars. Il y a de plus en plus de cas positifs. La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. Les décideurs ont les yeux rivés dessus. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire. D'après les derniers chiffres stabilisées dont nous disposons (au lundi 1 er avril), ce taux d'incidence est de 543 dans le Rhône. En forte augmentation. Comme le montre le graphique ci-dessous.

Source : Santé Publique France

A titre de comparaison, le taux d'incidence était dans le Rhône :

  • le 2 janvier : 166
  • le 15 janvier : 211
  • le 2 février : 230
  • le 15 février : 210
  • le 2 mars : 233
  • le 15 mars : 327
  • Actuellement : 543

Les premiers effets du "confinement" ?

Le département du Rhône est désormais le deuxième département du sud-est de la France où le virus circule le plus, juste derrière les Bouches-du-Rhône.

L'augmentation du taux d'incidence dans le Rhône est de +63 en une semaine. Contre +115 la semaine précédente et +91 la semaine encore d'avant. On peut observer un ralentissement de l'augmentation cette semaine. Des données à surveiller de près au cours des prochains jours. Pour voir si cette tendance au ralentissement de l'augmentation, avec les mesures de freinage renforcées, se poursuit...

Lire aussi : "On entre dans la 3e vague à Lyon" : entretien avec le directeur des hôpitaux lyonnais

Faire défiler vers le haut