(Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

Coronavirus à Lyon : face au regain de l'épidémie dans le Rhône, pas de nouvelles annonces

Face au regain de l'épidémie en France, il y a finalement eu très peu de nouvelles annonces ce vendredi. A part la réduction à sept jours de la période d'isolement pour les malades et les personnes contacts. Et c'est tout.

Emmanuel Macron avait annoncé que de nouvelles décisions allaient être prises vendredi "pour donner de la visibilité sur les prochaines semaines" . Des décisions "déclinées territorialement". Le gouvernement "va être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles dans les huit à dix jours maximum", expliquait ce mercredi le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy.

Un discours, et peu de nouvelles annonces

Le 1er Ministre, Jean Castex, a pris la parole ce vendredi. Et au final, peu d'annonces.

Une, d'importance. Quand même. "La durée d'isolement est ramenée à sept jours (pour les malades et les cas contact)", dixit Castex. Aussi, la dimension territoriale des prochaines mesures. En gros, pas de décision uniforme depuis Paris. Plus de décision pour l'ensemble de la France.

Face à la forte propagation du virus dans certaines zones (il n'a pas cité Lyon), Castex demande aux préfets de Marseille, de Bordeaux et de Guadeloupe de lui faire des propositions "d'ici lundi" pour "des mesures complémentaires". Mais rien de précis encore.

Pas de limitation du nombre de personnes pour rassemblements familiaux, pour l'instant. Une décision prise par l'Espagne et l'Angleterre notamment pour tenter d'enrayer la dynamique du virus.

De plus en plus de nouveaux cas dans le Rhône

42 départements, dont le Rhône, sont en zone rouge et en zone de circulation active du virus. "Ce classement n'emporte pas de conséquence automatique mais il permet aux Préfets en lien avec les autorités sanitaires et les élus locaux de déclencher des mesures supplémentaires de réduction des risques, notamment sur le port du masque, les rassemblements sur les espaces publics, les grands événements ou les horaires d'ouverture de certains commerces", a expliqué le 1er Ministre.

Dans la région, 2500 cas positifs ont été recensés entre le 31 août et le 6 septembre. Une grosse augmentation (lire les détails ici). Le nombre de malades dans les hôpitaux de la région est lui aussi en nette augmentation. Mais pour l'instant, donc, aucune nouvelle mesure.

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : record de tests positifs cette semaine dans le Rhône, tous les chiffres explosent

4 commentaires
  1. Signaler un commentaire inapproprié
    benplay69009 - 11 septembre 2020

    Quand je vois le parti pris émotionnel du titre de cet article ne venez pas me dire qu'il n'y a pas un problème de traitement de l'information en France.

    1. Signaler un commentaire inapproprié
      Fibzzz - 12 septembre 2020

      Ouin ouin ouin, ils ne veulent pas écouter nos théories du complot... Ouin ouin ouin...

  2. Signaler un commentaire inapproprié
    benplay69009 - 12 septembre 2020

    Merci de remontée le niveau j'imagine quebtu es bien payer pour troller la vérité 😉

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut