ARS à Lyon
ARS à Lyon

Coronavirus à Lyon : ces plantes et compléments à ne pas consommer

Dans son dernier bilan, l'Agence régionale de Santé a publié un avertissement sur plusieurs compléments alimentaires à base de plantes. Ils ne doivent pas être consommés en cas de coronavirus.

Pour la première fois, l'Agence régionale de Santé a publié des recommandations sur des compléments alimentaires à ne pas consommer en cas de coronavirus. 

"Il s’agit des plantes contenant des dérivés de l’acide salicylique (analogues de l’aspirine), telles que le saule, la reine des prés, le bouleau, le peuplier, la verge d’or, les polygalas, mais aussi des plantes contenant d’autres anti-inflammatoires végétaux, telles que l’harpagophytum, les échinacées, le curcuma, la griffe du chat (appelée aussi liane du Pérou), les plantes des genres Boswellia et Commiphora (connues pour leurs gommes-oléorésines appelées respectivement « encens » et « myrrhe »)", précise l'Agence.

Elle se réfère directement à un avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Selon elle, ces produits pourraient avoir comme effet secondaire : "La perturbation des défenses naturelles de l’organisme utiles pour lutter contre les infections et, en particulier, contre le COVID-19".

Elle recommande aux personnes consommant ces compléments alimentaires :

  • dans un but préventif, de suspendre immédiatement la consommation de compléments alimentaires contenant ces plantes dès l’apparition des premiers symptômes du Covid-19 

 

  • dans le contexte de pathologies inflammatoires chroniques, de discuter impérativement avec leur médecin de la pertinence de poursuivre ou non leur consommation.
à lire également
Coronavirus à Lyon - police à la Guillotière
Si contrairement aux habitants de Vaulx-en-Velin ou de la Guillotière, ceux de la Presqu’île de Lyon ont pu profiter d'un grand calme durant le confinement, les nuisances sont de retour rue Édouard Herriot.
Faire défiler vers le haut