Les quais de Rhône à Lyon durant le confinement © Stéphane Nys – Air Tech photo

Coronavirus : 16 départements reconfinés, le Rhône et la Haute-Savoie inquiètent dans la région

16 départements français sont reconfinés à partir de ce vendredi soir. Là où le virus circule le plus. Pour l'instant, aucun département de la région Auvergne-Rhône-Alpes n'est concerné. Mais le Rhône et la Haute-Savoie sont surveillés de près. Le nombre de nouveaux cas a sensiblement augmenté ces derniers jours.

Pour l'instant, Lyon et le Rhône sont "épargnés". Mais pour encore combien de temps ? Jeudi soir, le Premier ministre a annoncé que 16 départements français (dont tous ceux d'Ile-de-France et des Hauts-de-France) allaient être reconfinés pour quatre semaines. Avec, en plus, la Seine-Maritime, l'Eure et les Alpes-Maritimes.

Un 3e confinement d'un nouvel ordre, où "il sera possible de sortir de chez soi pour se promener, s’aérer ou faire du sport, en journée, sans aucune limitation de durée mais avec une attestation et à la condition de rester dans un rayon limité à 10 kilomètres autour de chez soi", dixit le Premier Ministre, Jean Castex (tous les détails de ce nouveau confinement "freiner sans enfermer" sont à retrouver ici)

Inquiétude dans le Rhône

Lyon, pour l'instant, n'est pas concerné. Mais la situation se dégrade. Le taux d'incidence est désormais de 300 dans le Rhône. L'augmentation est nette en quelques jours (+64 en huit jours). La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. Les décideurs ont les yeux rivés dessus. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus,  à un instant t, sur un territoire.

A Lyon, ce taux d'incidence était environ de 200-230 pendant deux mois, entre début janvier et début mars. Il était à peu près stable. En huit jours, il est passé de 236 à 300. Une hausse assez nette - et assez inquiétante - surtout par la dynamique. Comme le montre le graphique ci-dessous.

Source : Santé publique France

Grande vigilance dans la région aussi en Haute-Savoie, où l'incidence est désormais de 289 (+105 en huit jours).

A titre de comparaison, l'incidence est comprise entre 300 et 500 dans les départements des régions Ile-de-France et Hauts-de-France, concernés par le nouveau confinement. Le taux d'incidence est de 418 dans les Alpes-Maritimes, de 332 en Seine-Maritime et de 289 dans l'Eure, les trois autres départements concernés par ce nouveau confinement.

Le Premier Ministre a clairement laissé entendre que des ajustements pourraient être faits, ces prochains jours et semaines, et que d'autres départements pourraient passer eux aussi sous confinement. Le Rhône et la Haute-Savoie sont clairement sous la menace, surtout si la situation continue à se dégrader.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut