TCL
TCL © Romane Thevenot

Ce qu’il faut savoir sur la grève dans les TCL ce vendredi à Lyon

La grève annoncée pour ce vendredi dans les transports en commun lyonnais devrait avoir un faible impact sur le réseau. Quelques perturbations sont à prévoir sur les bus et tramways, mais les métros ne seront pas touchés.

Des perturbations sont à prévoir ce vendredi 9 septembre sur le réseau des transports en commun lyonnais en raison d’une grève de certains agents qui demandent une hausse des salaires. Selon la CGT, la majorité des personnels concernés serait des conducteurs, de bus, tramway ou encore métro. 

Pas d'impact sur le métro

À 48 heures de la mobilisation difficile de savoir l’ampleur que prendra le mouvement, néanmoins à entendre les services de Keolis, l’exploitant du réseau TCL, l’impact de la grève devrait être assez faible, "le métro ne sera pas impacté, quelques lignes de bus ne circuleront pas et d’autres seront allégées, comme pour le tramway". 

Une demande de hausse des salaires des personnels est à l’origine de l’appel à la grève, les agents souhaitant une revalorisation en raison notamment de la pénurie de salariés, qui crée une tension sur les effectifs. Des exigences que Keolis n’a pas souhaité assouvir, préférant offrir "une prime exceptionnelle" à son personnel  "au regard de la conjoncture". 

Une prime qui fait grincer des dents les syndicats

Divisée en 4 paiements de 150 euros, cette prime pourra être accordée aux employées dont le salaire est inférieur à 50 300 euros par an, soit "95% des effectifs". Pour en bénéficier, les agents devront également justifier d’un certain nombre de jours de présence sur quatre périodes allant de janvier à décembre. "Potentiellement, chaque agent peut toucher 600 euros en plus et pour les conducteurs et mainteneurs il y a un bonus de 150 euros s’ils ont validé au moins trois périodes sur quatre", précise à Lyon Capitale l’exploitant des TCL. 


"Il faut bien comprendre que c’est une mesure de l’entreprise pour soutenir et valoriser la présence des salariés, ce n’est pas une prime de l’État", Kéolis, exploitant des TCL


Des critères d’obtention qui ne passent pas auprès de certains agents, car "on se rend bien compte que ce n’est pas une prime pour le pouvoir d’achat, c’est simplement pour museler les salariés", dénonce Thierry Pécoud, le porte-parole de la CGT, qui soutient le mouvement de grève des agents. "Ce n’est pas fait au au prorata du temps de présence : par exemple, la première journée d’absence d’un salarié lui fera perdre 200 euros, en plus de sa journée ! […] C’est une usine à gaz", déplorent la CGT et l’UGICT dans un communiqué. Ce à quoi Keolis rétorque, "Il faut bien comprendre que c’est une mesure de l’entreprise pour soutenir et valoriser la présence des salariés, ce n’est pas une prime de l’État".

Le détail des perturbations 

Métros et funiculaire

  • Les lignes A, B, C, D, F1 et F2 circuleront normalement.

Tramway

  • Les lignes T2, T3, T4, T6 et T7 circuleront normalement ;
  • La ligne circulera avec une fréquence allégée (entre 10 et 15 minutes) ;
  • La ligne circulera avec une fréquence allégée (15 à 25 minutes) et ne desservira pas Eurexpo. Terminus exceptionnel à Parc du Chêne.

Bus

  • Ne circulent pas : les lignes C6E, 5, 15E, 16, 57, 68, S1, S11 et les 3 lignes Pleine Lune.
  • Circulent avec une fréquence allégée : C2, C3, C5, C6, C7, C9, C11, C13, C15, C17, C18, C19, C20, C21, C24, 3, 9, 10, 10E, 21, 27, 34, 35, 37, 39, 45, 46, 52, 60, 67, 70, 71, 73, 90, 93.
  • Lignes limitées : le bus C14 circulera seulement entre Gare de Vaise et Les Sources, avec une fréquence allégée ; le bus 31 circulera uniquement entre Gare de Vaise et Cité Edouard Herriot, avec une fréquence allégée.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut