Des gestes spectaculaires mais toujours bien maîtrisés. ©William Pham
Article payant

Bron, Saint-Priest : lutte toujours !

À Bron et Saint-Priest, chaque semaine, des lutteurs de tout âge s’adonnent à leur passion préférée. deux clubs aux caractéristiques différentes mettent tout en œuvre pour faire en sorte que leur discipline se développe.

Bron, un soir d’été au gymnase Tola-Vologe. Dans une salle située au premier étage de l’enceinte municipale, des lutteurs confirmés et plus novices participent à une séance sous une chaleur étouffante. En chef de meute, Laurent Clain montre la voie et reprend si nécessaire lorsqu’un geste est mal effectué. À 29 ans, il aime partager son savoir. En toute simplicité. “On est un club familial, on n’a aucun salarié. Ici, tout le monde met la main à la pâte”, explique celui qui cumule la fonction de président, entraîneur et lutteur au Bron lutte olympique (60 licenciés). Même si la crise du coronavirus est passée par là, le club brondillant a réussi à maintenir ses effectifs. “On a un mélange de jeunes et de plus anciens. C’est intéressant lors des entraînements car les jeunes ne veulent pas perdre la face contre les anciens et vice versa”, sourit-il.

Il vous reste 75 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut