Le Beaujolais
© tim douet

Beaujolais : notre top 6

Événement. Le 18 novembre, c'est le 1 609e anniversaire de l'invasion des Wisigoths en Italie. Sinon, c'est la fête du Beaujolais, version primeur. Souriez, vous buvez !

Tous les 3e jeudi de novembre, Claude Evin, auteur de la loi éponyme relative à la lutte contre l’alcoolisme et le tabagisme, a le moral au plus bas. Depuis 59 ans, même heure, même jour, le Beaujolais primeur prend la gâche de la fierté aquatique de Gérard Collomb, la bien nommée Grand’O Lyon. Mais le Beaujolais nouveau, c’est la partie immergée de l’iceberg. Celle qui est aussi la plus écornée. Et qui, rançon de la gloire, a aussi égratigné l’appellation dans son entier - ceci dit, l’affaire commence à appartenir au passé, doucement mais sûrement. Car dans beaujolais, il y a aussi beaux. Notamment dans les crus. Au nombre de 10, et aux noms enivrants. Brouilly, Chénas, Chiroubles, Côte de Brouilly, Fleurie, Juliénas, Morgon, Moulin à Vent, Régnié, St Amour… Contrairement au beaujolais nouveau qui se trinque à peine élaboré, les crus du Beaujolais doivent “faire leurs Pâques” avant d’être dégustés. Et, à l’aveugle, les meilleurs crus Beaujolais rivalisent sans problème avec de grands bourgognes. Voici une petite sélection qu’on aime beaucoup.

1 - Jean-Paul Brun
Le “fou furieux” du bojo nous en met chaque année plein les papilles. Pour une fois (dans cette sélection), on aurait tendance à louer son blanc, pas trop boisé (et ça c’est bien en beaujolais !) et savoureux à souhait. En rouge, optez pour L’Ancien. Structure, finesse et un beaujolais qui “pinote” un peu. Ici, la Bourgogne semble si proche…
Domaine des Terres Dorées. Crière. 69380 Charnay. 04 78 47 93 45.

2 - Maison Louis Jadot
Attention, tuerie bachique. La cent cinquantenaire maison bourguignonne Louis Jadot possède quelques hectares (35 mine de rien) à Romanèche-Thorins : le merveilleux Château des Jacques. Moulin-à-vent, donc. Certainement le plus bourguignon des beaujolais. Le Seigneur du Beaujolais, affirment certains. Deux vins ont retenu notre palais : Le Clos de Rochegrès (planté en vieilles vignes) et le Château des Jacques. Structurés évidemment, charpentés forcément et d’un velouté absolument unique. Se boit sans soif (sans abus).
71570 Romanèche Thorins
09 71 57 33 07
www.louisjadot.com

3 - Olivier Bosse-Platière
Issu d’une grande et durable famille de vignerons, Olivier Bosse-Platière est l’archétype de l’atypique. Un peu pionnier dans le sud Beaujolais puisque chassant sur les terres bourguignonnes. Du Beaujolais, le fort sympathique Chapelle Saint-Cyprien et des pinot, chardonnay, aligoté et un excellent Syrah.
416, rue du Chateau 69480. Lachassagne. 04 74 67 00 57 - 06 16 57 32 02

www.lachassagne.com

4 - Marcel Lapierre
L’homme fort du Beaujolais naturel est décédé le 11 octobre. Son fils, Mathieu Lapierre, à ses côtés depuis 2005, continuera de porter la maison et l’appellation au zénith des beaujolais sains et joyeux.
Naturel ? “C’est comme un fromage au lait cru face à un fromage industriel”. Une opposition ferme et constante à tout ce qui est technique et formaté. Mettre le nez et surtout les lèves dans un verre du domaine, c’est devenir addict sur le champ ! Allez donc voir le chef Katsumi Ishida, de En Mets fais ce qu’il te plaît, pour qu’il vous en parle !
Le Pré Jourdan. 69910
Villié-Morgon. 04 74 69 22 50

www.marcel-lapierre.com

5 - Pierre-Marie Chermette
Les superbes fleurie Les Garants et le moulin-à-vent Les Trois Roches attendront quelques années. Pour les primeurs, Pierre-Marie Chermette ne compte quasiment pas de concurrent. Son beaujolais Les Griottes à moins de 7 euros la bouteille est à se damner. Paul Bocuse, Pierre Troisgros, Nicolas Le Bec, Daniel Boulud […] ne s’y sont pas trompés et servent du Chermette à leur table. Le mot de la fin revient au chef Guy Lassausaie : “on sent la sincérité dans ce vin. Il est facile à boire mais très riche et complexe à l’arrière”.
Domaine du Vissoux. 69620 Saint-Vérand. 04 74 71 79 42.

www.chermette.fr

6 - Louis-Claude Desvignes
“Huit générations se succèdent et se transmettent ce savoir-faire qui s’inspire dans la tradition, et s’enrichit dans la remise en question perpétuelle” peut-on lire sur le site du joli domaine. Aujourd’hui, ce sont Claude-Emmanuelle et Louis Benoît qui ont repris le vignoble de leur père, idéalement situé sur la célèbre Côte de Py. Ce climat est le plus typique - le plus réputé aussi - de Morgon. Bref, le fleuron de l’exploitation. À déguster pour les élections présidentielles de 2017. À l’aise.
135, rue de la Voûte. 69910 Villié-Morgon. 04 74 69 14 93.

www.louis-claude-desvignes.com

à lire également
Beaujolais Pierre Dorées
Après cinq ans d’attente, le territoire du Beaujolais a enfin accédé à la reconnaissance tant espérée. Les terres et les sols de la région ont été labellisés Geopark Unesco. Une victoire pour le syndicat mixte du Beaujolais qui va poursuivre ses projets avec la distinction internationale.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut