Auvergne-Rhône-Alpes : la mortalité en hausse de 41% cet automne

La région Auvergne-Rhône-Alpes a été la plus touchée de France par la 2e vague de Covid-19, la surmortalité par rapport à 2019 ayant atteint +41% cet automne entre septembre et le 7 décembre.

Selon l'Insee durant la période allant de septembre au 7 décembre 2020, 25 699 décès, toutes causes confondues, ont été enregistrés en Auvergne-Rhône-Alpes. Par rapport à la même période de 2019, la région connaît une surmortalité de 7457 personnes, soit une progression de 41 %.

La région Auvergne-Rhône-Alpes reste la région française où cette surmortalité est de loin la plus forte. Trois autres régions, la Guadeloupe (+29%), Provence-Alpes-Côte d’Azur (+22%) et Bourgogne-Franche-Comté (+20%) sont aussi particulièrement touchées. Au niveau national, la hausse est de 16%, représentant une surmortalité de près de 26 000 personnes. Ces chiffres confirment ainsi que la région Auvergne-Rhône-Alpes a été la plus touchée de France par la deuxième vague de Coronavirus. La surmortalité dans les régions de l’ouest de la France est nettement plus faible. Les taux sont de 4% pour la Bretagne, de 6% pour les Pays de la Loire et de 9% pour la Nouvelle-Aquitaine.

Par ailleurs, le nombre de décès hebdomadaire est nettement en baisse pour la semaine du 30 novembre au 7 décembre. Il est de 1 939 contre 2 194 la semaine précédente. À titre de comparaison, le nombre de décès hebdomadaire enregistré la même semaine en 2019 était de 1 370. “Le pic semble donc avoir été atteint dans la semaine du 2 au 8 novembre (2 574 décès)”, écrit l'Insee

Au niveau départemental, la région comprend huit des dix départements français les plus touchés par cette surmortalité : la Savoie, la Haute-Loire, la Loire, la Haute-Savoie, l’Isère, l’Ain, le Rhône et l’Ardèche. C'est en Savoie que la surmortalité a été la plus forte (+65%). Dans le Rhône elle a atteint +34%.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut