Grand Stade Décines
© Tim Douet

Après Sivens et Roybon : les 104 projets explosifs ?

Alors que le tribunal administratif de Grenoble a examiné, ce jeudi, la poursuite ou non des travaux du Center Parc de Roybon, France Info pointe 103 autres projets au même potentiel explosif.

3 000 associations locales de la fédération France Nature Environnement ont fait remonter toutes ces contestations.

Les mêmes ressorts à l’œuvre

Lignes ferroviaires, tronçons d’autoroute, golfes, site d’enfouissement de déchets nucléaires, centres commerciaux... Les projets sont divers mais les mêmes logiques y sont à l’œuvre.

Des élus locaux qui invoquent l’intérêt public quand les opposants évoquent un projet inutile. D’un côté, l’écologie, de l’autre l’emploi et l’attractivité de la région, deux préoccupations qui semblent alors irréconciliables.

La plupart des contestations reposent sur des arguments écologiques, avec en toile de fond la critique de la “destruction” d’espaces naturels ou agricoles. Un argument auquel s’ajoute souvent celui, plus fédérateur, du gaspillage d’argent public. S’ensuivent généralement des procédures judiciaires qui ralentissent les aménagements.

Les projets en Rhône-Alpes

Outre le projet maintenant bien connu du village-vacances Center Parc du groupe Pierre & Vacances à Roybon, d’autres projets sont contestés dans la région. Parmi ceux-ci, de nombreux aménagements de transport.

Dans la ligne de mire des associations de défense de l’environnement, il y a notamment la nouvelle liaison ferroviaire Lyon-Turin. La Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (Frapna) s’est prononcée contre ce projet.

Il y a également le projet d’une nouvelle autoroute entre Lyon et Saint-Etienne, celui d’autoroute “en montagne” entre Grenoble et Aix/Marseille, ou encore le tunnel sous le Semnoz en Haute-Savoie. Tous sont contestés par la Frapna, tout comme l’emblématique futur Grand Stade de football pour l’Olympique lyonnais.

Certains projets évoqués par France Info sont cependant plus hypothétiques. C’est le cas du projet du doublement des pistes de l’aéroport Lyon/Saint-Exupéry. Un aménagement contesté par la Frapna mais pas vraiment à l’ordre du jour, comme le concède Julien Bouniol, chargé de mission au sein de l’association : “C’est vrai qu’au vu du trafic encore modeste de l’aéroport ce n’est pas quelque chose d’urgent. Mais le projet est dans les cartons.”

Tous ces projets seront-ils de futures ZAD (zones à défendre) ?

à lire également
Dans son classement des villes en fonction de leur action pour la qualité de l'air, Greenpeace lançait un avertissement à Lyon qui prépare la construction d'une nouvelle autoroute urbaine. L'ONG condamne le "greenwashing" et "l'écocide" de Gérard Collomb qui prétend que son projet serait "écologique".
1 commentaire
  1. Collombitude - 19 décembre 2014

    Le pacte écologique de Hulot (il doit être en vacances) les Grenelle de l'environnement sont passés par là. Les élus se 'footent' des citoyens, la France croule sur les dettes, mais on continue à 'investir' dans des projets contestés et inutiles où la rentabilité financière est remplacée par le RÊVE, pour mieux tromper les citoyens.Des méthodes de gouvernance autoritaires, des expropriations dignes de l'ancien régime, le peuple ignoré et méprisé, les élus sont sur une autre planète!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut