Bluely inauguration 208
© Tim Douet

À Lyon, Bluely, c'est fini

Le service d'autopartage de véhicules électrique va définitivement s'arrêter ce lundi 31 août.

Ce lundi à partir de 12h, le service d’autopartage de véhicules électriques Bluely va s'arrêter définitivement. L'entreprise privée du groupe Bolloré va mettre la clé sous la porte faute de rentabilité. Une situation accentuée un peu plus par la crise sanitaire de la Covid-19.  La fin d'Autolib' à Paris en 2018 avait commencé à sonner le glas des véhicules électriques en libre service en France. 

Lancé en octobre 2013 avec 51 stations dans la Métropole, Bluely a compté jusqu'à 10 000 adhérents actifs fin 2019. Ses bornes de recharge pourraient être récupérées par une autre entreprise et LPA. “Pour les bornes de recharge, nous avons commencé à discuter avec Izivia, qui propose déjà ce type de service. Et Lyon Parc Auto, qui fournit déjà un service d’auto-partage, pourrait proposer des véhicules électriques, en complément de son parc actuel”, avait déclaré la Métropole de Lyon sur Twitter.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut