Thierry Raspail
© Lyon Capitale

Thierry Raspail : “C’est une biennale ouverte à tout le monde”

Créateur et directeur de la Biennale d’art contemporain de Lyon, qui présente actuellement sa 13e édition, Thierry Raspail réfute l’idée d’un art contemporain difficile d’accès.

Invité de L'Autre Direct (vidéo ci-dessous), le directeur du musée d'Art contemporain de Lyon revient sur la une de notre mensuel d'octobre, “la Biennale pour les nuls”, décrit ses coups de cœur de la 13e Biennale avec un plaisir toujours intact, vingt-cinq ans après la première édition.

Alors que certains perçoivent un “assèchement” de l'art contemporain, à l'image d'un Chris Dercon qui, selon Le Monde, vient d'abandonner la direction de la Tate Modern de Londres par "lassitude face à la médiocrité des propositions actuelles dans les arts plastiques", Thierry Raspail ne perçoit pour sa part "pas de lassitude" dans le système des biennales.

"Les musées sont devenus de grosses machines qui, contrairement aux biennales, s'intéressent relativement peu au reste du monde. La Tate Modern fonctionne sur le monde occidental", relève le directeur du MAC, qui estime être lui-même un "éternel étudiant", toujours ravi par les propositions des artistes du monde entier.

à lire également
Changement de direction, rapprochement avec le musée des Beaux-Arts, fonctionnement de la Biennale d’art contemporain, la ville de Lyon a présenté ce mercredi la nouvelle organisation du MAC de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut