Charlie Hebdo

Plusieurs victimes lors d’une fusillade à Charlie Hebdo

Ce mercredi matin, aux alentours de 11h, deux hommes cagoulés et armés se sont introduits dans les locaux du journal Charlie Hebdo à Paris. Selon iTélé, il y aurait dix morts et cinq blessés.

D'après les premières informations, deux hommes se sont brusquement introduits au siège de Charlie Hebdo, armés de kalachnikov et lance-roquettes et auraient ouvert le feu sur des salariés du journal satirique. Une trentaine de coups de feu auraient été tirés. Les hommes se sont ensuite enfuis à bord d'un véhicule, comme le montre une vidéo filmée par des journalistes de l'agence Première Ligne.

“Je pense qu’il y a des victimes”

Interrogé par l'AFP, le dessinateur Luz présent dans le bâtiment affirme : "Je pense qu'il y a des victimes." Selon iTélé, il y aurait au moins onze morts dont deux policiers ainsi que Cabu. Lors de leur fuite, les deux hommes auraient renversé un piéton. Les forces de l'ordre sont actuellement à leur recherche. Présent sur place, François Hollande a réagi pour la première fois : "Un acte d'une exceptionnelle barbarie vient d'être commis ici, à Paris, contre un journal, c'est-à-dire l'expression de la liberté, contre des journalistes qui avaient toujours voulu montrer qu'ils pouvaient agir en France et défendre leurs idées. Il y avait également des policiers pour les protéger. Ils ont été lâchement assassinés. Il y a onze personnes qui sont mortes, quatre en urgence absolue". Le chef de l'Etat a conclu : "C'est un attentat terroriste, ça ne fait aucun doute [...] Nous sommes menacés parce que nous sommes un pays de liberté". Suite à cette attaque, le plan Vigipirate a été relevé au niveau "attentats" dans toute l’Ile-de-France.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut