Joassard : “Queyranne a réussi à m’évincer”

Jules Joassard, démissionnaire de la liste PS de Jean-Jack Queyranne pour les régionales, est l’invité de L’Autre Direct. L’éphémère premier socialiste du nouveau Rhône explique les raisons de son départ.

Après la quinzaine de socialistes lyonnais qui a déserté la campagne de Jean-Jack Queyranne, ce sont huit candidats socialistes du nouveau Rhône qui ont quitté le navire régional. Leur chef de file, Jules Joassard, justifie sa décision de se retirer.

En mai dernier, il avait battu la candidate choisie par Jean-Jack Queyranne lors de l'élection interne. "Queyranne avait dit que cette liste ne lui plaisait pas. Il a utilisé ses prérogatives pour modifier la donne", explique-t-il.

Pour autant, Jules Joassard promet de continuer à faire campagne en tant que militant : "pas à la place qu'avaient choisie les militants PS".

La liste PS dans le nouveau Rhône sera donc menée par Bernard Chaverot, un candidat du PRG. "C'est dommage qu'il lâche un mandat parce qu'il candidate à une autre élection. Nous avions un axe de campagne pertinent puisque nous n'étions pas en situation de cumul, à l'inverse des candidats de la droite. Le PRG souhaitait une tête de liste dans le Cantal. Queyranne a modifié ces demandes pour m'évincer", estime Jules Joassard.

Il pense aussi que le président du conseil régional sortant cherche à prendre ses distances avec le PS : "Il cherche à se dissocier du PS, qui a mauvaise presse."

5 commentaires
  1. toniolibero - lun 2 Nov 15 à 19 h 52
  2. Le Petit Pop - mar 3 Nov 15 à 6 h 29

    Vous êtes sérieux là?! Queyranne aurait du sacrifier une alliance nationale avec le PRG (qui propose un maire tête de liste) pour... un total inconnu en mal de reconnaissance?!

  3. Loonyleft - mar 3 Nov 15 à 8 h 24

    Oui, quelle horreur ce renouvellement ! Et surtout, continuons de cumuler.

  4. Yves Salavres - mar 3 Nov 15 à 10 h 22

    Pourquoi vous ne demandez pas à M. Joassard où il vit ? Dans le Nouveau Rhône ?

  5. spacelex - mar 3 Nov 15 à 12 h 04

    A part un grand boubliboulga de 'à-qui-je-donne-un-poste' et 'à-qui-je retire-un-poste', aucune information, pas un seul projet, pas une seule idée qui aurait justifié un engagement auprès de Grisounet/JJQ. Heureusement que monsieur le journaliste politique de LyonCapitale est là pour nous rappeler que Laurent Wauquiez mène(rait) une campagne 'très à droite' voire 'd’extrême droite'. Monsieur TERRA, vous êtes tellement 'journaliste français' ! Il ne manquait plus que vous ne parliez de votre fameux 'rondpoint', votre mètre étalon de la dépense publique. Consternant en tout point.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut