Cécile Cukierman, candidate PCF aux régionales, a renommé symboliquement la rue Bugeaud en rue Joséphine Bakhita le 17 mai 2021.

A Lyon, quatre noms de rues se féminisent

Depuis les élections municipales, la Ville de Lyon affiche une volonté de féminiser les noms de ses rues. L'opération se poursuit avec quatre nouvelles propositions.

Quatre nouvelles rues porteront désormais le nom de femmes journalistes. C'est ce qu'indique le site Lyon Mag en précisant que le vote de dénomination se fera jeudi 10 novembre. Il concerne le 7e arrondissement.

Une voie piétonne reliant l'avenue Berthelot et la rue Paul Duvivier portera le nom de Nellie Bly, première journaliste d'investigation américaine du début du XXe, s'étant fait connaître pour son tour du monde en 72 jours et son enquête écrite après avoir infiltré un hôpital psychiatrique.

Des journalistes sacrifiées

La rue qui relie la route de Vienne et la rue Paul Duvivier prendra quant à elle le nom d'Anna Politkovskaïa, une militante des droits de l'homme et journaliste russe, fervente opposante du Kremlin, assassinée en octobre 2006 à Moscou. Elle était connue notamment pour sa couverture de la guerre en Tchétchénie.

La place située entre la rue Anna Politkovskaïa et l’impasse des Chalets, toujours dans le 7e arrondissement, empruntera le nom d'Elsa Cayat, chroniqueuse et psychiatre chez le journal satirique Charlie Hebdo, tuée par les frères Kouachi durant l'attentat de janvier 2015. Une quatrième proposition a été faite pour choisir d'attribuer le nom de Marguerite Higgins à la voie perpendiculaire à la rue Anna Politkovskaïa, empruntable pour rejoindre la rue de Cronstadt. Marguerite Higgins, journaliste de la première moitié du XXe siècle, était correspondante de guerre américaine. Elle est l'une des premières femmes à avoir obtenu le prix Pulitzer en 1951, et a notamment couvert le procès de guerre de Nuremberg.

Une féminisation encore très faible

En France, seulement 6% des rues portent un nom de femme, contre 11% à Lyon, selon la municipalité. Début 2021, plusieurs rues ont également changé de nom, dont deux pour rendre hommage aux résistantes Denise Vernay et Elise Rivet.

à lire également

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut