La Meilleure baguette du Rhône, 13e édition
Jules Lozach, vainqueur de la 13e édition (Tartine et bonne humeur, à Oullins) @ Cheyenne Gabrelle

Où trouver la meilleure baguette et le meilleur croissant du Rhône ?

Les prix de la Meilleure baguette et du Meilleur croissant du Rhône ont été attribués à un Lyonnais et un Oullinois.

C'est un prix annuel très attendu dans le département et qui, pour ses récipiendaires, est synonyme de reconnaissance professionnelle et de flambée des ventes.

Jeudi 3 novembre, la Meilleure baguette du Rhône 2022 a été remportée  par Jules Lozach, pour son pain tradition (boulangerie Tartine & Bonne humeur), au sud de Lyon, à Oullins. Il succède à Nicolas Hampartzoumian, boulanger Dardillois. Organisé par la Maison de la boulangerie Loire-Rhône, depuis 13 ans, le prix récompense le boulanger qui façonne  la meilleure baguette de pain, et depuis trois éditions, le prix du meilleur croissant du Rhône.


"La boulangerie est la première entreprise de détail alimentaire, il s’agit du magasin de proximité par excellence pour acheter son pain."
Camille Augey, adjointe à la ville de Lyon en charge de l’économie durable et de l’emploi,


Le vainqueur de la 13e édition, âgé de 33 ans, s’est donc vu recevoir deux chèques de 500 € dont un offert par le Rotary Club Lyon nord. En tout, 44 boulangeries ont participé pour tenter de remporter le prix de la Meilleure baguette du Rhône.

Derrière le grand vainqueur de cette édition, deux autres boulangers ont également été récompensés. A la deuxième place, Laetitia Rabatel de la Pâtisserie de la Côte (Vaulx-en-Velin), remporte un chèque de 300 €. Le Lyonnais Antonin Bureau de la boulangerie du 6e arrondissement Chez Thomas a reçu la troisième place du concours, avec un chèque de 200 euros.

Les meilleurs croissants sont Lyonnais

La Meilleure baguette du Rhône, 13e édition
Alexis Douine, le meilleur croissant du Rhône (La boulangerie Les 3V) @ Cheyenne Gabrelle

Cette année, le Meilleur croissant du Rhône se trouve à... Lyon. Les Lyonnais pourront se rendre dans la boulangerie Les 3 V du 2e arrondissement pour y déguster le meilleur croissant conçu par Alexis Douine. 34 participants ont concouru pour le prix de la 3e édition du Meilleur croissant du Rhône. Comme pour le prix de la Meilleure baguette, trois grands vainqueurs ont été appelés à monter sur scène pour recevoir un trophée. Un podium à 100 % Lyonnais. En deuxième position : le Lyonnais Thomas Bureau, de la boulangerie de Chez Thomas, puis Paul Bousquet, de la Boulangerie Gay du 5e arrondissement.

Deux apprentis mis en lumière

La Meilleure baguette du Rhône, 13e édition
L'apprenti Benjamin Fagioli pour la Meilleure baguette du Rhône @ Cheyenne Gabrelle

Parmi les inscrits au concours, un apprenti de chaque catégorie a également été récompensé : Benjamin Fagioli, 18 ans, remporte la meilleure baguette du Rhône dans la catégorie apprenti à La Boulangerie des canuts (4e arrondissement), et Clensy Revel, apprenti de 21 ans à la boulangerie Les 3V (2e arrondissement) pour le meilleur croissant. 

Camille Augey, adjointe au maire à la ville de Lyon en charge de l’économie durable et de l’emploi, honore ce prix dédié aux métiers du savoir faire : "comme chaque année, je suis attachée à soutenir le commerce de proximité. La boulangerie est la première entreprise de détail alimentaire, il s’agit du magasin de proximité par excellence pour acheter son pain", avant d'ajouter, "le pain c’est avant tout un produit de plaisir et non pas seulement de première nécessité.  Aujourd’hui, il s’adapte aux circuits courts et aux produits locaux de qualité."

Les critères stricts de sélection 

La Meilleure baguette du Rhône, 13e édition
La Meilleure baguette du Rhône, 13e édition @ Cheyenne Gabrelle

Comme à l'école, les candidats sont notés sur une note sur 20. Leurs baguettes sont notées en fonction de l'aspect de la mie, de la cuisson, du goût, sur l'aspect général de la baguette ainsi que sur l'aspect croustillant.

Les sept membres du jury ont pris goût à la notation des deux aliments de chaque candidat.

Mais les candidats ont dû respecter certaines consignes à la lettre : la baguette ne doit pas avoir été congelée, ni contenir d'additif, la farine doit être de la T65, la baguette ne doit pas contenir plus de 18 g de sel par kilo de farine, la cuisson doit être faite dans un four à sol et la baguette doit mesurer entre 45 et 50 cm et peser entre 250 et 280 g.

Lire aussi : Grandes maisons de Lyon : Pozzoli, la boulange qui a de la gueule

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut