Nabab kebab Lyon
@Lyon Capitale

Nabab : Eddy Benghanem veut devenir le roi du kebab à Lyon

Notre article consacré à l’établissement Nabab kebab, situé sur la place des Cordeliers, a suscité de nombreuses réactions sur la toile. Le franchisé lyonnais, Eddy Benghanem a souhaité répondre face caméra à nos différentes interrogations.

Une nouveauté qui fait jaser. Notre article publié mercredi sur notre site Internet (lire ici) a déclenché de vives réactions. Sur les réseaux sociaux, les Lyonnais ont livré leur verdict, sur Nabab Kebab, une enseigne de restauration rapide qui depuis une semaine a débarqué entre Rhône et Saône. Ce vendredi après-midi, le franchisé Eddy Benghanem, a tenu à mettre les choses au clair. L'occasion de dévoiler les ambitions de la chaîne de restauration rapide spécialisée dans le domaine du kebab.

7 commentaires
  1. SophieV - ven 5 Juin 15 à 20 h 59

    Laborieux le manager ! il faudra revoir la communication, tout de même... ' notre personnel c'est pas des bac + 8 '... moyen !il aurait été préférable et plus sympathique de dire, nous avons eu des couacs , je suis le manager, je vais remédier à tout ça avec mon équipe. Se défausser sur le personnel renvoie toujours une mauvaise image de l'entreprise.Finalement la mauvaise impression de départ demeure, malgré la seconde chance donnée par le journaliste. D'ailleurs, donnez vous un droit de réponse à tous les établissements testés ?

  2. Olivier 38 - lun 8 Juin 15 à 9 h 23

    c est pas le manger c est le boss, quand tu auras créés 100 emploies comme lui dans la région tu viendras parler, je travail pour une de ces sociétés et je suis au top, Tu comprend rien , il a défendu son équipe en insistant sur le fait que c était que des étudiants qui bossait pour payer leurs études et que oui ce n était pas des bac + 8 en restauration rapide. Mais bon la critique est facile et l'art difficile. Eddy tu es un artiste continue on est tous derrière toi.

  3. Eric F - lun 8 Juin 15 à 16 h 01

    Dans ce monde, il y a les diseux et les faiseurs.Pendant que les premiers nous expliquent, entre autres, comment ils vont inverser la courbe du chômage, et passent leurs temps à communiquer sans proposer de solutions, les seconds agissent en créant des emplois. En règle générale, les premiers sont journalistes, politiques, fonctionnaires et les seconds chefs d'entreprise. Chacun devrait se réjouir des 10 emplois créés dans cet établissement et d'autant de chômeurs en moins plutôt que de s'attarder sur le discours.RES NON VERBA : des actes plutôt que des mots.Bravo à ce jeune chef d'entreprise !

  4. SophieV - mar 9 Juin 15 à 9 h 08

    Merci les potes ! 😀

  5. Samia A - jeu 18 Juin 15 à 10 h 15

    en tant que cliente j'ai été déçue du principal : le goût! ce n'est pas un kebab digne de ce nom excusez moi! C'était fade!!! Je ne changerai donc pas mes habitudes les kebabs des alentours sont bien meilleurs!

  6. niw reve - mar 23 Juin 15 à 11 h 17

    je vous conseille de vous inspirer des döners kebab berlinois. ils sont de loin les meilleur de la planète. si vous faite cela, le succès sera au rendez vous.

  7. spacelex - jeu 2 Juil 15 à 10 h 45

    Quand je vois la place donnée au kébab et sur la même page une photo célébrant l'art du génie culinaire en exil Nicolas LEBEC, la 'capitale de la gastronomie' est le parfait reflet de notre société française ... voire de la Nation française. Un naufrage.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut