Halles Bocuse
©J.Bernard

Les Halles Paul Bocuse en pleine effervescence

Des plateaux d'huitres voltigent encore à 15h30, alors que la foule s'amasse autour des échoppes spécialement achalandés pour les fêtes de fin d'année. A J-2 avant Noël, nous sommes allés voir quelques uns des stands les plus reconnus du ventre Lyonnais.

Chez Gast

©J.Bernard

Devant le magasin Rolle, l'attente est au minimum de ½ heures pour être servi. Il est 15h45 et il n'y a déjà plus de saumon sauvage. « Je suis venu avec mes parents, nous venons chaque année pour le saumon fumé », devant l'attente le jeune homme relativise « on vient aujourd'hui demain c'est encore pire, on peut attendre plus d'une heure ».

Non loin de là, les langoustes et homards de la poissonnerie Pupier attendent sagement d'être achetés. « C'est de la pêche de petit bateau, ça vient de Bretagne et c'est dé-arrêté à la main, par le dos ! », nous dit on en nous présentant un volumineux

Poissonerie Pupier

©J.Bernard

bar de ligne, un des produits phares de cette fin d'année.

En ce qui concerne les mets de la terre la maison Gast nous propose de rentrer dans son échoppe où se côtoient saucissons briochés, truffes et, bien-sûr, foie-gras. L'énergie y est : ça découpe, tranche et sert à tours de bras.

Même activité chez la mère Richard où plusieurs tonnes de Saint-Marcellin sont vendues. La fameuse institution lyonnaise, partenaire de Paul Bocuse, encensée par Guitry qui aurait dit "Saint Marcellin, comme je comprends qu’on l’ait canonisé !", était endeuillé en mars dernier. Succédant à sa mère, Renée reprend le flambeaux, les tables lyonnaises seront garnie de Saint-Marcellin à Noël !

Mere Richard

©J.Bernard
à lire également
Charcuterie Bonnard et plateau de fruits de mer Rousseau © Tim Douet / Antoine Merlet (montage LC)
Cervelas pistaché, escargots, langouste, huîtres, caviar, fromage, bûche… Pour approvisionner votre cuisine de fin d’année, Lyon Capitale a sélectionné 35 maisons appartenant à la mémoire lyonnaise qui, pour certaines, ont forgé la légende de la cuisine d’entre Rhône et Saône.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut