La Voûte chez Léa en mode farniente

Le restaurant mythique des Célestins (Lyon 2e) prend ses quartiers d'été avec une cuisine - légèrement - allégée. Ou comment homologuer la pure tradition lyonnaise sous thermomètre élevé.

La Voûte chez Léa ()

©Tim Douet

La Voûte Chez Léa, sans doute l'un des derniers sanctuaires de la cuisine lyonnaise. Son nom se perd dans la mémoire des cafés et des bistro de quartiers, celui de Chez Léa remonte à 1943. En 73 ans, la table mythique de Léa Bidault, la dernière mère lyonnaise, n'aura connu que trois propriétaires. Des sortes de passeurs d'une cuisine un brin désuète et muséale mais si régressive.

Si le chef étoilé Christian Têtedoie, nouvel actionnaire de La Voûte chez Léa (depuis début 2013), entend ne rien changer à la formule gagnante, il escompte quand même bien faire le plein pendant l'été, plus propice à la tomate-mozza qu'au poulet au vinaigre de vieux vin et au gratin de macaronis.

Allégée : la tranche de tête de veau tiède, sauce aux herbes

Allégée : la tranche de tête de veau tiède, sauce aux herbes

Et faute de pouvoir avoir une terrasse (l'espace que la mairie lui alloue, place Antonin Gourju, inclus "deux bouches d'égout au-dessus desquelles il n'est pas envisageable de dresser des tables"), Christian Têtedoie a chois d' "alléger" certains plats et d'écourter la carte de Léa.

Ainsi la quenelle lyonnaise se transforme en tranches de quenelle frottée aux épices, poêlée au coulis de tomate et olives noires (une recette que Christian Têtedoie avait imaginée pour le Contretête), la tête de veau est servie en tranche, légèrement tiède, avec sur le dessus, des petits légumes façon "gargouillou" de Michel Bras (radis, pommes de terre, carottes fanes et courgettes, herbes), le tartare de saumon et écrevisses marinés au citron vert devient un duo de tartre de saumon et de thon, la terrine de porc et de canard se soulage en une terrine de gelée de lapin, le saucisson chaud poché au Mâcon-Viré est remplacé par une tartine de chèvre frais, pickles et saucisson pistaché tiède.

Les prix aussi fondent avec la hausse des températures. Jusqu'à - 20 % sur certains plats.

Le soleil brille aussi sous La Voûte....

1 commentaire
  1. Stéphane de Lyonresto - jeu 19 Mai 16 à 22 h 00

    La voûte est une adresse magique. C'est toujours un plaisir de manger une spécialité Lyonnaise dans ce restaurant.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut