DigiSchool
© Tim Douet

DigiSchool à Lyon : dans le top 10 des start-up les plus prometteuses

Deux start-up lyonnaises ont été désignées par la version française du magazine Forbes comme faisant partie des dix entreprises les plus prometteuses en France.

Début septembre, la version française du magazine Forbes donnait son classement des dix entreprises françaises les plus prometteuses de l'année. Parmi elles, deux start-up lyonnaises, Lelivrescolaire.fr et DigiSchool. La plateforme Digischool comptait 6,5 millions d'adhérents en février dernier, dont 5 000 nouveaux par jour. Lancée en 2012, l'application de Thierry Debarnot, fondateur de DigiSchool, a parié sur le numérique pour révolutionner la pédagogie. Des vidéos, des lives, les corrections des épreuves du brevet ou du baccalauréat, tout est disponible sur le site et l'application. Pari gagnant pour cette start-up qui propose un contenu entièrement gratuit, financé par la publicité et par les grandes écoles.

Lelivrescolaire.fr fonctionne différemment. Ce sont environ 1 500 enseignants qui rédigent de manière collaborative des manuels scolaires disponibles sur le site pour les collégiens et lycéens.

Les plateformes d'éducation en ligne sont de plus en plus nombreuses à séduire collégiens et lycéens, qui souhaitent réviser autrement. L’“Ed Tech” (pour education technology) est de plus en plus sollicitée par les jeunes, qui adhèrent au concept de l'éducation en ligne. À Lyon, ce sont plus de 100 000 collégiens ou lycéens lyonnais qui ont recours à ses nouvelles pratiques en ligne.

Pour aller plus loin, lire : “Le business du soutien scolaire, à l’école avec Youtube” dans Lyon Capitale n° 763 (février 2017)

à lire également
© Guillaume Long 2019
Il est partout : à l’école, dans les activités extra-scolaires, dans la fratrie… S’invitant quasiment dès le berceau, l’esprit de compétition s’intensifie et reste présent tout au long de la vie. Quoi d’étonnant dans une société qui valorise largement les premiers, les plus rapides, les plus forts ! Alors, faut-il donner à son enfant l’envie de se hisser au rang des meilleurs, au risque de favoriser chez lui un certain individualisme, ou le voir rester sur le banc de touche ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut