Régionales : le FN en campagne chez les identitaires lyonnais

Charles Perrot, présentera le programme du Front National dans le local de Génération identitaire ce vendredi soir. En dépit des apparences, le conseiller régional FN dément tout rapprochement.

Un élu FN dans le fief historique des identitaires lyonnais. Ce vendredi soir à 19h30, le conseiller régional Front national Charles Perrot présentera le programme du candidat frontiste aux élections régionales Christophe Boudot à La Traboule, le local de Génération identitaire situé dans le Vieux-Lyon. Une réunion aux allures d'opération séduction envers les franges les plus dures de l'extrême-droite locale, pas forcément tendres avec le FN d'ailleurs.

Fît des apparences, Charles Perrot l'assure, il n'y a aucun rapprochement. L'élu déclare avoir simplement répondu positivement à l'invitation des identitaires, se félicitant de voir son mouvement susciter "l'intérêt de plus en plus de gens, d'horizons très divers". Quant à savoir ce que penseront les cadres dédiabolisateurs du parti de cette initiative, le conseiller régional dit aussi s'en moquer. "Je suis tellement loin de ces chapelles" balaye-t-il.

Un programme : "la rupture"

Celui qui assure s'entretenir avec toutes sortes de collectifs et d'associations, de l'extrême droite à l’extrême gauche, joue les candides face au passif sulfureux des identitaires. "Je suis peut-être naïf", lance-t-il, avouant ne pas considérer le mouvement comme infréquentable. "Je ne suis pas demandé si je devais y aller ou pas", déclare-t-il. Et de poursuivre "je vais certainement dire des choses qui ne leur plairont pas".

Une chose est sûre, sur la situation politique actuelle, les parties en présence risquent de s'entendre. Condamnant "ceux qui mettent en péril notre nation", Charles Perrot fustige la gestion de la Région "depuis 42 ans". Il condamne fermement l'endettement, et les "associations paravents", qui selon lui l'accentuent par les subventions qu'elles perçoivent. Son discours tient en un leitmotiv, "la rupture", "partout et sur tous les points".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut