Prostitution : Picard et Crozon cosignent une tribune

La maire de Vénissieux et la conseillère municipale villeurbannaise (par ailleurs députée) font partie des 200 élus signataires d’une tribune qui vise à interpeller les sénateurs sur le texte de loi contre le système prostitutionnel.

Dans une tribune publiée ce dimanche par le JDD, 200 élus, maires et conseillers municipaux, interpellent les sénateurs pour que la proposition de loi visant à lutter contre la prostitution et le système prostitutionnel ne soit pas enterrée. Parmi eux, Michèle Picard, maire de Vénissieux, et Pascale Crozon, conseillère municipale de Villeurbanne, qui accompagnent par leur signature la démarche de Rosen Hicher, une ancienne prostituée de 57 ans partie de Saintes, en Charentes-Maritimes, à pied pour rejoindre la capitale. Cette marche symbolique vise à réclamer l'abolition de la prostitution et la pénalisation des clients.

En effet, la chambre haute du Parlement semble traîner les pieds sur le texte relatif à la lutte contre le système prostitutionnel, qu'elle n'a toujours pas mis à l'ordre du jour. Principal point de blocage pour les sénateurs, la pénalisation des clients.

Les 200 élus en colère réclament aujourd'hui que les résidents du palais du Luxembourg votent rapidement un texte "équivalent ou renforcé à celui adopté par l'Assemblée nationale" il y a un an.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut